Développé par une équipe d'Area 120, l'incubateur interne de Google, oui, je sais « incubateur interne » c'est dégoûtant, ça évoque davantage un outil en plastique pour inséminer des juments qu'une pépinière de startups mais passons. Développé par Area 120 donc, Game Builder est un outil de création de jeux pour grands débutants. Le didacticiel, un modèle du genre, commence comme un bête jeu de plateforme en 3D. On contrôle, avec les touches ZQSD, un petit robot qui ramasse les étoiles éparpillées partout dans le niveau. Puis arrive un obstacle infranchissable. « Qu'à cela ne tienne, nous dit Game Builder en anglais car aucune VF n'est disponible pour l'instant, passez en mode édition et déplacez le rocher qui bloque le chemin. » D'une pression sur tab, nous voilà dans l'éditeur, prêt à déplacer des montagnes sans même avoir la foi. Enfin si, un peu quand même, vu le manque d'ergonomie de l'interface, qui rend certaines opérations inutilement compliquées. Mais qu'importe, l'idée est là : on peut passer à tout moment du jeu à sa modification. Le didacticiel nous encourage ensuite à changer la hauteur des sauts de notre avatar, à créer des portes qui s'ouvrent lorsqu'on les touche... Puis il nous propose de partir de l'un des modèles de jeu (FPS, course automobile ou platformer), seul ou à plusieurs (on peut jouer et bricoler jusqu'à quatre) pour créer notre propre aventure.