403
A venir
Contenu Premium
Accessible uniquement aux abonnés

Doom Eternal

Flammes des années 90

En général, quand un éditeur organise une présentation de jeu, il décore la salle où se déroulera la session avec quelques petits gadgets, généralement assez kitsch (cartouchières en plastique pour un jeu militaire, épées en polystyrène pour un jeu médiéval...), afin de mettre les journalistes dans l'ambiance avant le début de la partie. Parfois ça va plus loin, avec des statues grandeur nature des personnages, de la musique... Mais avec Doom Eternal, Bethesda a battu tous les records : à peine sorti de chez moi, je m'y croyais déjà. Franchement, pour un jeu dont le thème est « l'Enfer sur Terre », mettre la RATP dans le coup et nous faire traverser Paris du nord au sud dans des bus surchargés qu'il faut attendre deux heures sous la pluie entourés de types tellement à cran qu'on se demande à chaque instant s'ils ne vont pas en venir aux mains, fallait le faire.

Article réservé aux abonnés S'abonner

Attention : Vous n'avez pas accès à cette partie du site

Article premium réservé aux abonnés

Inscrivez-vous

S'incrire

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez pour qu'ils deviennent gratuit !

Créer un compte

Déjà inscrit ? Se connecter

Abonnez-vous

S'abonner

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses

S'abonner

Déjà inscrit ? Se connecter

Commandez le numéro

Commander

Vous pouvez commander ce numéro de Canard PC en papier sur notre boutique et le recevoir chez vous.

Le Commander

Déjà inscrit ? Se connecter

Nos articles gratuits

Je vis des hauts et des bas

Et si on arrêtait de farmer ?

Ou l'art subtil de se réapproprier son temps libre

Il y a une quinzaine d'années, je me retrouvais à farmer je ne sais plus quelle bestiole dans World of Warcraft, afin de récupérer un familier introuvable autrement. Après avoir passé des journées à tabasser des dragonnets, un éclair de lucidité illumina ma tronche aussi subitement qu'une torche dans une pièce sombre : cette façon d'envisager le jeu vidéo, heures passées à faire la même chose en boucle, ne m'amusait pas du tout. Depuis, j'ai beau avoir lâché les MMORPG et leur obsession du farming, le problème n'est pas réglé pour autant.

A venir

Microsoft Flight Simulator

Quelque part entre l'émerveillement et l'angoisse

Bien sûr que j'étais ému comme un enfant. Que de grosses larmes chaudes et salées ont roulé sur mes joues bourrues de joueur blasé. Comment aurait-il pu en être autrement ? Treize ans après avoir abandonné Flight Simulator, Microsoft m'a touché au cœur en annonçant enfin un nouvel épisode de ce qui reste sa plus belle contribution au jeu vidéo PC. Et quel nouvel épisode ! Leur bande-annonce fut probablement la plus belle chose à être montrée durant cet E3.

A venir

Watch Dogs : Legion

Mamie fait de la résistance

Croyez-en mon expertise, les meilleurs épisodes de Faites entrer l’accusé sont ceux qui mettent en scène des mamies. Simone Weber, par exemple, qui a été condamnée pour avoir tué et découpé son amant à la meuleuse. Ou l’épisode « La mamie et la mafia », où une improbable petite vieille, bien sous tous rapports, engage trois tueurs de la Camorra pour exécuter la femme de l’homme dont elle est tombée éperdument amoureuse. Non, vraiment, prenez n’importe quelle histoire, mais changez le personnage principal par une mamie, et hop, tout devient plus drôle, plus beau, plus humain.

A venir

Divinity : Fallen Heroes

La tactique à la source

Dans le jeu vidéo, on obtient rarement ce dont on rêve. Par exemple, personne n'a refait Crusader Kings II en ne gardant que les mariages avec des chèvres, comme dans les fantasmes d'ackboo. C'est comme si on avait peur de créer un jeu peuplé uniquement de bonnes choses – un Skyrim sans rien d'autre que de la magie, ou un The Sims qui ne serait qu'une gigantesque piscine sans échelle. J'imagine que c'est pour mettre fin à cette malédiction que Larian utilise le merveilleux système de combats de Divinity : Original Sin 2 dans un jeu qui ne sera qu'une suite de réjouissantes escarmouches.

Je vis des hauts et des bas

Et si on arrêtait de farmer ?

Ou l'art subtil de se réapproprier son temps libre

Il y a une quinzaine d'années, je me retrouvais à farmer je ne sais plus quelle bestiole dans World of Warcraft, afin de récupérer un familier introuvable autrement. Après avoir passé des journées à tabasser des dragonnets, un éclair de lucidité illumina ma tronche aussi subitement qu'une torche dans une pièce sombre : cette façon d'envisager le jeu vidéo, heures passées à faire la même chose en boucle, ne m'amusait pas du tout. Depuis, j'ai beau avoir lâché les MMORPG et leur obsession du farming, le problème n'est pas réglé pour autant.

A venir

Microsoft Flight Simulator

Quelque part entre l'émerveillement et l'angoisse

Bien sûr que j'étais ému comme un enfant. Que de grosses larmes chaudes et salées ont roulé sur mes joues bourrues de joueur blasé. Comment aurait-il pu en être autrement ? Treize ans après avoir abandonné Flight Simulator, Microsoft m'a touché au cœur en annonçant enfin un nouvel épisode de ce qui reste sa plus belle contribution au jeu vidéo PC. Et quel nouvel épisode ! Leur bande-annonce fut probablement la plus belle chose à être montrée durant cet E3.

A venir

Watch Dogs : Legion

Mamie fait de la résistance

Croyez-en mon expertise, les meilleurs épisodes de Faites entrer l’accusé sont ceux qui mettent en scène des mamies. Simone Weber, par exemple, qui a été condamnée pour avoir tué et découpé son amant à la meuleuse. Ou l’épisode « La mamie et la mafia », où une improbable petite vieille, bien sous tous rapports, engage trois tueurs de la Camorra pour exécuter la femme de l’homme dont elle est tombée éperdument amoureuse. Non, vraiment, prenez n’importe quelle histoire, mais changez le personnage principal par une mamie, et hop, tout devient plus drôle, plus beau, plus humain.

A venir

Divinity : Fallen Heroes

La tactique à la source

Dans le jeu vidéo, on obtient rarement ce dont on rêve. Par exemple, personne n'a refait Crusader Kings II en ne gardant que les mariages avec des chèvres, comme dans les fantasmes d'ackboo. C'est comme si on avait peur de créer un jeu peuplé uniquement de bonnes choses – un Skyrim sans rien d'autre que de la magie, ou un The Sims qui ne serait qu'une gigantesque piscine sans échelle. J'imagine que c'est pour mettre fin à cette malédiction que Larian utilise le merveilleux système de combats de Divinity : Original Sin 2 dans un jeu qui ne sera qu'une suite de réjouissantes escarmouches.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Gratuit cette semaine !