Quoi ce c'est Warhammer Underworlds, comme on dit lorsqu'on a seulement trois heures de sommeil au compteur ? À l'origine, ce jeu de plateau permet à deux bandes de guerriers de s'affronter. Mélange de tactique au tour par tour et de deckbuilding, chaque joueur doit tout d'abord composer deux decks de cartes. Le premier, dédié aux « subterfuges » et « améliorations », permet tout simplement de booster ses troupes ou de mettre le boxon, en repoussant par exemple un ennemi ou en bloquant temporairement une case. Le second, tout aussi essentiel, contient douze cartes d'objectifs qui, à leur résolution, permettent d'obtenir des points de gloire. Tuer deux ennemis en un tour, tenir un objectif sur le terrain... Il y en a pour tous les styles de jeu et notre but sera, bien entendu, d'accumuler plus de points de gloire que notre adversaire ou d'anéantir sa bande. Un jeu simple, rapideNote : 1 et efficace dont l'adaptation vidéoludique apparaît comme une évidence. Du moins, jusqu'à ce qu'on le lance.

Note 1 : Une partie se dispute en trois tours, durant lesquels chaque joueur peut activer jusqu'à quatre de ses personnages.