Allez savoir pourquoi, mais la cahute post-apo' est à la mode. Deux city-builders sur ce thème sortent coup sur coup : Surviving The Aftermath, arrivé en octobre dernier sur l'Epic Games Store (on l'a bien aimé), et Endzone, qui vient donc de débarquer en version anticipée sur Steam. À première vue, voici deux jumeaux monozygotes. Le principe est le même : avec une poignée de survivants de l'apocalypse, il faut développer un village en recyclant les ruines de la civilisation, creuser des puits, labourer des champs et bâtir les habituels bâtiments de tout bon city-builder – entrepôts, échoppes pour fabriquer des vêtements et des outils, école, hôpital, cimetière, vous connaissez la musique. Endzone se démarque certes par des graphismes un peu plus détaillés, une ambiance plus sombre, mais les premiers moments du jeu laissent quand même sceptique : c'est exactement la même chose que Surviving The Aftermath, disponible depuis six mois. Les grappes de cabanes en tôle, les routes à angle droit, les ressources à récolter, le système électrique, tout y est quasiment identique.