Bien que simple amateur de faux guacamole (le vrai est au Mexique), j’ai réussi au fil des ans à éliminer de ma recette les ingrédients trop longs à préparer ou même superflus (comme les tomates, qui ne servent qu’à rajouter de la matière fade). Le résultat : non pas un authentique guacamole, mais un plat goûtu et rapide à préparer, qui a fait de moi la coqueluche de la jet-set parisienne.

Pour deux ou trois personnes, prenez deux avocats bien mûrs. Écrasez-les sans les réduire en purée, puis rajoutez une grosse gousse d’ail, ou deux si comme moi vous êtes siphonné de l’ail. Je précise qu’il ne faut pas couper l’ail en petits morceaux mais l’écraser avec un pilon, afin d’obtenir une sorte de pâte humide à mélanger aux avocats.

Rajoutez pas mal de sel (goûtez à mi-dosage pour éviter l’overdose), deux cuillères à café de cumin moulu qui vont donner à la préparation un goût extraordinaire, et trois grands traits de jus de citron vert en bouteille. Oui, c’est une hérésie, mais j’ai foiré trop de guacamoles à cause d’un citron vert trop ou pas assez mûr : leur acidité est aléatoire, alors maintenant je prends du tout-fait. Mélangez bien le tout, et voilà, vous avez préparé un pseudo-guacamole très bon en deux minutes maximum. Une fois de plus, vous épatez tous vos amis grâce à Canard PC.