Perco

117 articles
La Mort aux trousses - Bielle bielle bielle, comme le jour

J’ai attendu l’apocalypse. Quand les bombes ont tout soufflé, j’ai jubilé. J’allais enfin pouvoir réaliser le rêve de ma vie : rouler à fond dans un tacot tellement customisé et polluant qu’il ferait passer les SUV pour des vélos électriques.

Precognition - Tous les voyants au vert

Si vous connaissiez le futur, que feriez-vous ? Moi je menacerais de divulgâcher films et séries, avec mon silence contre rémunération. Mais je ne suis pas un être humain recommandable.

Le Trésor de Davy Jones - Skull & Carbone

Quand j’étais petit, je voulais faire pompier. Ou pirate. Non, pompier c’est mieux. Mais pirate c’est la classe quand même. Bon, pirate ! Ou alors… pompier ? Bonne nouvelle, avec Le Trésor de Davy Jones, on est les deux. J’attends désormais un jeu dans lequel on serait vétérinaire-astronaute.

Les ruines perdues de Narak : Chefs d’expédition - Incarné d’exploration

Que demande-t-on exactement à une extension ? Plus d’options ? Retourner complètement les mécaniques d’origine ? Vous allez me dire « Ben, ça dépend mon couillon », et vous n’aurez pas tout à fait tort. En changeant tout sans rien révolutionner, celle de Narak apporte encore mieux : elle comble une faille.

Jamaïca (et son extension The Crew) - Diamant 36 Caraïbes

C’est l’été, j’en ai assez de la grisaille. Je veux retrouver la plénitude des activités de vacances. Je veux du soleil, je veux la mer, je veux la Jamaïque, je veux naviguer, je veux tirer sur des gens et voler tout ce qu’ils possèdent.

MAUI - Ah, la côte d’Azul !

La plage, c’est la guerre. Placer sa serviette, c’est Verdun en sandalettes. Le prochain jeu de l’éditeur d’Azul ne sera pourtant pas un wargame, mais un titre familial jouable en une petite demi-heure. Des auteurs suisses et un éditeur canadien, on sent l’envie de compenser le manque d’iode.

Crimebook : Week-end fatal - Livre, il tue sa patronne

Ah, lire un polar au soleil, cocktail à la main et pieds dans le sable ! Bon, pour cause de retards d’impression, nous n’avons eu le livre-jeu qu’en PDF. Je reformule : Ah, lire un polar sur tablette sous la grisaille, tisane à la main et pieds dans la litière du chat ! Rien de mieux.

1988 : Chirac contre Mitterrand - Chat-Cohabite

Le jeu est un monde de fiction. Des univers où tout est possible, où seule l’imagination pose des limites. Mais parfois ça va trop loin, comme dans 1988 : Chirac contre Mitterrand, un petit jeu de cartes à venir qui imagine un pays dans lequel on aurait une droite de droite et une gauche de gauche. N’importe quoi.

Radlands - Le keupon des soupirs

Attention, risque de drogue dure. J’avais déjà observé un petit bout de partie de la version anglaise de Radlands, et son interruption m’avait laissé en manque. C’était ma première dose.

Kemet Blood and Sand : Le Livre des Morts - Aimons-nous Morts-vivants

La nouvelle édition de Kemet restait fidèle à sa philosophie : des tuiles offrant des pouvoirs qui semblaient tous surpétés, et des figurines de créatures qui susurraient « Allez, vas-y, achète-moi au prochain tour. T’as vu ? Je suis un scorpion géant, je suis forcément un bon choix ».