Perco

259 articles
Suspects : Claire Harper, éternelle enquêtrice - La Dernière Tentation du Christie

Wimereux, près de Calais, un samedi soir. Un entrepôt est allumé. Malgré la pluie et l’heure tardive, une armée de mains s’affaire, s’affole et colle des étiquettes. Le ballet est millimétré. Pas de temps à perdre, douze mille boîtes attendent. Synchronisé comme le reste, un mantra sort de toutes les bouches : « Mais quel énorme connard ce Perco ! »

First Empires - Expansion de famille

Plus qu’un jeu accessible, First Empires semble l’antithèse du jeu pour habitués exigeants. Il faut y jouer « mal », vite, ne pas trop réfléchir, ne pas tenir une stratégie immuable. Pourtant, rien n’est bâclé ou raté, au contraire. Simplement, c’est un choix radical de style. First Empires n’est pas « simpliste », il est « anti-experts chiants ».

Le pire des jeux de rôle - Fumble Bundle

« Il n’y a pas de mauvais jeux de rôle, il n’y a que de mauvais maîtres de jeu », disait l’ancien pape Benoît XVI après avoir dirigé une campagne ratée d’In Nomine Satanis, l’un de ses loisirs méconnus. Certains manuels mériteraient pourtant d’être enfermés à jamais dans les archives du Vatican, juste à côté du seul exemplaire connu de « Bricoler sans clous avec Jésus ».

Tournoi de Camelot - L’écume des joutes

Les jeux de plis, ce n’est pas trop mon truc. J’ai des souvenirs émus de parties de cartes en famille, sous le auvent de la caravane des vacances, en attendant que l’orage passe, mais ça s’arrête là. Alors, en découvrant Tournoi de Camelot à la rédaction, un jeu que nous n’avions même pas demandé, j’ai tiqué. J’avais tellement tort.

Dallas : The Television Role-Playing Game - Baril à tout prix

En 1980, l’éditeur Simulations Publications, Inc. (SPI) a une idée de génie : en publiant un jeu de rôle sur la série Dallas, il va être possible de réunir les fans du mélo texan, qui ne s’intéressent pas au JDR, et les rôlistes, qui ne s’intéressent pas à la télévision. Le potentiel est énorme. Effectivement, ils s’uniront tous, essentiellement pour détester le concept. Et pourtant, il n’était peut-être qu’en avance sur son temps.

Terraforming Mars : Expédition Arès - Bas les Musk !

Soyons francs : j’ai beaucoup hésité à conseiller ce jeu. J’y joue avec grand plaisir, mais, chaque fois que quelqu’un pointe un des nombreux défauts de cette version, je ne peux que hocher la tête en grommelant « mmmouais, c’est vrai, t’as pas tort, mais quand même ». Oui, c’est l’argument « mais-heu ! » et il est nul.

Le Destin de « Destins » - La Roue de la Fortune

Ahhh, Destins. Qui n’a pas connu le jeu de société de MB ? On roule sur la route de la vie et ses étapes. Boulot, mariage, enfants, retraite et argent… ah oui, surtout de l’argent, le plus possible. Pourtant, le jeu trouve son origine dans une première version du fondateur de l’entreprise qui aurait franchement pu s’appeler « La vie est une chienne, les vertueux peuvent bien finir, mais, globalement, c’est chaud ». OK, je reconnais que ça aurait fait un peu long sur la boîte.

L'Insondable - The Love (craft) Boat

La croisière a dérapé. Vous essayez de rejoindre Boston au plus vite, à bord du SS Atlantica, pour échapper aux Profonds et aux Grands Anciens qui assaillent le navire. Tous ensemble, vous combattez, réparez, faites des choix pour survivre. Tous ? Non, pas tous.

Bureau of Investigation : Enquêtes à Arkham & Autres Contrées - L’as-tu lu mon Cthulhu ?

Le légiste était perplexe. Des corps, il en voyait passer toute la journée, et souvent dans un état assez moche. En tirant sur mon barreau de chaise, je lui demandai : « Qu’est-ce qui se passe Doc, le déjeuner a du mal à passer ? – Non, ce n’est pas ça. C’est juste que… normalement c’est pas là une jambe ! » Il avait raison, mais moi je commençais à m’habituer au bizarre. Par contre, j’aurais bien pris une aspirine.

Le Projet - C’est pas l’école qui nous a dicté nos codes, nan nan !

Le Projet est une campagne coopérative de recherches d’indices sur un plateau moche, avec des mécaniques simples et parfois répétitives, un matériel moins joli que d’autres jeux et une rejouabilité qui semble limitée. Et il faut y jouer – vraiment – car c’est un jeu important. Ne serait-ce que par respect pour l’ado que vous avez été.