Test jeu de plateau

Caral - Pyramide-range

Vous attendiez un jeu de mots comme « Hummm, Caral ! », ou « Règlements de comptes à O.K. Caral », je le sais. J’aime aller où l’on ne m’attend pas. Bien, maintenant que je me suis gâché deux excellents intertitres, parlons de Caral.

Space Aztecs - C'est Minus & Cortés ♫

Tout amateur de jeu de plateau vous le dira : une explication de règles qui commence par « Ne vous inquiétez pas, c'est pas compliqué » est toujours un mensonge, destiné à garder les invités sous contrôle. Mais dans le cas de Space Aztecs, il se trouve que c'est vrai.

Beyond Humanity : Colonies - Oh, la belle verte !

« Le futur du jeu de plateau » : pas une semaine ne se passe sans que quelqu’un ne promette que, ça y est, il a la formule magique pour combiner classicisme et technologie. C’est rarement convaincant. Les Polonais de Three-headed Monster s’y essayent à leur tour, et ils ont un argument de poids : ça clignote.

Opération Éclipse : Le Casse Impossible - Braqueur brisé

Un cœur de journaliste, c’est fragile. Malgré nos airs blasés, certaines promesses nous excitent et ramènent un peu de sang dans nos corps desséchés. C’est ce qu’a fait Opération Éclipse avec mon palpitant, avant de le briser en morceaux avec le marteau de la réalité.

Time of Empires - Rhythm’ n’ bouge !

Les joueurs de jeux de plateau sont lents. Ils ont même un concept pour se justifier : la paralysie d’analyse. Comme si, hésitant entre les bananes et les poires au supermarché, vous vous bloquiez, bave aux lèvres, jusqu’à ce que les vigiles vous sortent gentiment. Heureusement, une solution existe.

Splito - J'avoue, splito bien vu

« Je serai forcément sorti ce week-end !, dit le gros jeu en bombant le torse. Regardez ma couverture, avec ses illustrations ciselées de nains zombies galactiques. Et je contiens plus de 100 figurines ! – Peut-être, rétorque une autre boîte en tentant de cacher ses illustrations, mais moi j’ai une mécanique qui permet de simuler de façon précise la gestion d’une boutique de glaces dans les Andes au XVIIIe siècle… et des meeples lama ! » Sur l’étagère du dessous, Splito sifflote.

Tu te (re)mets combien ? - La question, ce n’est plus voulez-vous

« Un jeu de QUIZ ? T’es SÉRIEUSE ? » Comme d’hab', je joue avec Captain Ronchon et Grincheux 1er. Mais il faut admettre que, si je n’avais pas connu TTMC, au vu du plateau à la Trivial Pursuit dans le couvercle et des piles de cartes question (dont le thème « Scolaire »), j’aurais sans doute envoyé un SMS discret à ma sœur pour qu’elle m’appelle en feignant l’urgence.

King of Monster Island - L’enfer, c’est le tour des autres

En littérature, l’horizon d’attente désigne ce à quoi le lecteur est en droit de s’attendre avant d’entamer sa lecture. Et il s’applique à tout. Imaginons que je croise ackboo par exemple, mon horizon d’attente va être qu’il crache à mes pieds, puis me traite de « chien de platiste ». Et vous savez quoi ? Je serais presque déçu s’il ne le faisait pas.

Clockworker - Ô rouages, ô désespoir !

Il paraît que nous sommes en train de transformer la planète en poubelle géante, et que l’humanité devrait bientôt l’abandonner, laissant derrière elle des vestiges d’une gloire polluante passée. Heureusement, de vaillants petits robots, laissés pour compte dans une décharge, vont se donner pour mission de reconstituer ces gloires du passé. Et comme le steampunk est à la mode et que, de toute façon, ils n’ont que des bouts de ferraille pour faire de la physique quantique, ça risque de donner quelque chose de pas triste…

Le Grand Kiwiz - Faux positif

Les jeux de quiz, à la louche, il en existe environ douze trillions. Alors quand on veut réinventer la roue, il n’y a qu’une solution pour se démarquer : de bonnes questions et une mécanique un peu plus fraîche que Questions pour un champion.

Vous pouvez lire aussi

King of Monster Island - Chou, hibou, genou, kaijūs

Richard Garfield, c’est le roi Midas. À quelques exceptions près, ce qu’il touche devient de l’or pour ses éditeurs, des licences sur lesquelles se reposer. Vous savez quoi ? Il a décidé de toucher à la coop'.

Dune : House of Secrets - Fremen. Pour nous, les hommes.

Les deux grandes forces du jeu Detective étaient l’immersion dans la peau d’enquêteurs et les recherches en ligne, sur une base de données fictive ou sur le vrai web. C’était bien, on s’y croyait. Portal Games reprend donc le moteur du jeu pour cette version sur Arrakis, en virant ces deux aspects pour… hein, attendez, quoi ?

Horrifique - Y’en a Cthulhu, mais ça, j’achète

Attaquons tout de suite le Chtonien dans la pièce. Un jeu à la Lovecraft, est-ce qu’il n’y en aurait pas déjà un ? Pas sûr, en fait. L’Appel de Cthulhu mobilise l’univers, mais de façon orientée enquête, avec le fameux Trouver objet caché qu’on finit par mobiliser mentalement au moindre chargeur perdu.

Let's Role - Déjà solide comme un rock

À ma gauche, il pèse 45 kilos et pourrait bien crever d'un rhume, j'ai nommé l'idole des vieux : Roooooll20 ! À ma droite, doté de cuisses larges comme des troncs d'arbre et capable de maîtriser un système de jeu de rôle comme certains matent un taureau : Fouuuuundryyyy ! Et au centre, c'est l'outsider, il bave de rage et veut mettre des patates à tout le monde : Leeeet's Rooooole !

Everybody lies - 120 Batman par minute

On serait tentés d’être accusatif : à force de décliner les jeux et les licences à tout-va, c’est l’intérêt qui va décliner. Détective, c’est à peu près la preuve par pas neuf. Il y avait celui de base, le 16+, et ses deux extensions. Puis une version nommée Saison 1, un peu plus simple d’accès, et Vienna Connection. La version Dune attend sa VF. Et pouf, vient d’arriver en VO et donc plus tard en français la version nananana nananana Batman !