Test jeu de plateau

3 Trucs pour survivre - Pitch pas perfect

« J’ai un hamster, un briquet et un mégaphone. Et je me retrouve sur un ring, face à un poids lourd. » Voilà qui pourrait être l’intrigue du prochain film de Quentin Dupieux mais non, c’est l’une des histoires que vous pourriez imaginer dans 3 Trucs pour survivre, un pur jeu de tchatche et d’imagination.

District Noir - District, mais juste

En une semaine, j’ai enchaîné vingt parties de District Noir. Chaque fois, j’ai eu le sentiment de mieux saisir ses subtilités tactiques. J’apprécie quand un jeu me donne l’illusion que je suis moins bête à chaque rencontre, ça compense mes discussions avec les collègues.

Complices - Bleu sur rouge, rien ne bouge…

Complices, c’est avant tout une promesse de jeu, ou pitch comme on dit chez Pasquier, complètement folle. C’est un party game à deux, et un jeu frénétique où il faut prendre son temps. Vous voyez la scène de Haute Voltige avec les lasers ? Ça, mais avec un feutre, et je ne parle pas du chapeau sur la tête de Sean Connery*.

* Je ne sais plus s’il porte un chapeau dans ce film, mais le revoir juste pour expertiser un jeu de mots représente très exactement la limite de ma conscience professionnelle.

Meurtre de sang-froid - Cold case

Gunther ? Au départ, j’aurais jamais cru. Sérieusement, Gunther ? Il avait l’air si gentil dans sa déposition, tout timide. Avant de creuser, je ne le voyais vraiment pas en assassin. Mais ça ne répond pas à la question centrale : est-ce qu’on peut manger le chewing-gum ?

Precognition - Un petit verre devin ?

En entrant chez Irma, j’étais plein d’espoir. C’était une sommité. Imaginez, elle avait tout de même prédit la chute du mur de Berlin (dès 1995 !), ou encore le Trumpisme, avec son célèbre « Il viendra, l’homme jaune et fou ». J’étais plein d’espoir… et de questions.

Twilight Struggle 2022 - URSS mal léché

Il était écrit que ce numéro serait celui où je râlerais comme un Italien découvrant une pizza à l’ananas dans son assiette. Dis patron, c’était trop demander que d’avoir un peu plus qu’une seule page pour parler du meilleur wargame de tous les temps ? Comment veux-tu que j’explique à nos lecteurs bien-aimés pourquoi ils doivent craquer séance tenante ? Non ? Pas même une demi-page de plus ? Tssss, tu t’ivanises de plus en plus, mon pauvre Kahn…

Beez - Haro sur les gestes barrière

Vous savez quoi ? Je suis un homme heureux. La creez du Covid est derrière nous, l'été fait son œuvre, une petite breez me chatouille agréablement les omoplates, et les abeilles volètent joyeusement dans le jardin de mes vénérables parents. J’espère que vous aimez les petites bêtes, parce que si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais inclus trois autres papiers sur des jeux à insectes. Comme Kahn a râlé que la place manquait, on va donc se contenter de ce petit jeu abstrait mignon comme tout.

Oltréé : Morts & Vivants - Quoi ma goule ? Qu'est-ce qu’elle a ma goule ?

« Qui est-ce qui porte le truc maudit ? Michel, tu te dévoues ?
– Ah non ! Déjà c’est moi qui ai dû foncer dans le tas de squelettes !
– Bon, on vote. Je vote Michel.
– Michel.
– Michel.
– Bordel, je vous déteste. »

Kill Team - Warhammer 40,000 sur un platoon

Si je vous dis Warhammer 40,000, vous allez tout de suite penser à de le figurine au kilo et à des armées dont le coût dépasse sans broncher le PIB des plus petits pays du monde. Et si je vous dis qu'il existe une alternative plus facile à prendre en main et moins coûteuse ? Oui, voilà : pour le prix d'une maison ? Suivez-moi, on va découvrir Kill Team.

La Mort aux trousses - Bielle bielle bielle, comme le jour

J’ai attendu l’apocalypse. Quand les bombes ont tout soufflé, j’ai jubilé. J’allais enfin pouvoir réaliser le rêve de ma vie : rouler à fond dans un tacot tellement customisé et polluant qu’il ferait passer les SUV pour des vélos électriques.

Vous pouvez lire aussi

Horrifique - Y’en a Cthulhu, mais ça, j’achète

Attaquons tout de suite le Chtonien dans la pièce. Un jeu à la Lovecraft, est-ce qu’il n’y en aurait pas déjà un ? Pas sûr, en fait. L’Appel de Cthulhu mobilise l’univers, mais de façon orientée enquête, avec le fameux Trouver objet caché qu’on finit par mobiliser mentalement au moindre chargeur perdu.

Let's Role - Déjà solide comme un rock

À ma gauche, il pèse 45 kilos et pourrait bien crever d'un rhume, j'ai nommé l'idole des vieux : Roooooll20 ! À ma droite, doté de cuisses larges comme des troncs d'arbre et capable de maîtriser un système de jeu de rôle comme certains matent un taureau : Fouuuuundryyyy ! Et au centre, c'est l'outsider, il bave de rage et veut mettre des patates à tout le monde : Leeeet's Rooooole !

Everybody lies - 120 Batman par minute

On serait tentés d’être accusatif : à force de décliner les jeux et les licences à tout-va, c’est l’intérêt qui va décliner. Détective, c’est à peu près la preuve par pas neuf. Il y avait celui de base, le 16+, et ses deux extensions. Puis une version nommée Saison 1, un peu plus simple d’accès, et Vienna Connection. La version Dune attend sa VF. Et pouf, vient d’arriver en VO et donc plus tard en français la version nananana nananana Batman !

Barbarian Kingdoms - Mise au sac

Des jeux de conquête de territoire, il y en a des tonnes. Avec une économie simple et intelligente, il y en a déjà moins. Avec des fortunes qui se font et se défont sur un pari… ah oui, là on a déjà bien écrémé.

Orichalque - La belle de 4X a des yeux de velours

Ne jouez jamais avec un auteur de jeu. Jamais. C’est la pire défaite possible, celle où l’on sait et l’on sent qu’il a mis la pédale de frein et où vous finirez quand même lamentablement derrière.