Test jeu de plateau

Gloomhaven : Les Mâchoires du Lion - Point crocs n'en faut

Alors, oui, on va parler de la nouvelle version de Gloomhaven mais avant, il va falloir qu'on discute de son titre. Pourquoi Les Mâchoires du Lion ? S'agit-il d'un lion doté de mâchoires superposées ? Ou d'une mâchoire divisée en deux parties indépendantes ? Ou alors ce sont les mercenaires que l'on incarne qui se désignent comme « mâchoires » ? Ce qui revient toujours au même : plein de mâchoires pour un seul lion.

Voyage au centre de la Terre - Quand l'écrit résonne

J'ai une terrible confession à faire : quand je joue à un jeu de plateau, il me faut de la thématique. Un univers dans lequel m'immerger. L'impression que l'habillage est davantage qu'un vague prétexte après une grosse panne d'inspiration. Pas de bol (ou « coup de bol » ?), Voyage au centre de la Terre est à la limite de ce que j'arrive à supporter.

Brian Boru - Celtes à la maison

Brian Boru est un roi irlandais légendaire, la figure de l’unificateur, du héros, celui qui a rassemblé le pays, à grands coups de hache la plupart du temps. Inutile de vous plonger dans les livres d’Histoire pour vérifier son statut : ce gars a des bières et une chanson d’Alan Stivell à son nom.

Dice Throne : Saison 1 - C'est moi Barbare, le roi désélégant

Bien que jouable jusqu'à six, dans mon esprit, Dice Throne reste un jeu de duel. Il faut dire que tout est fait pour nous pousser à jouer dans cette configuration, des boîtes qui vendent les personnages par deux jusqu'aux règles qui semblent surtout pensées pour des duos.

Riftforce Beyond - L’important, c’est la famille

Je n’aime pas les promesses, elles sont faites pour décevoir. Par contre j’aime bien les surprises, et Riftforce en avait été une. Sa première extension arrive avec son lot de promesses. La surprise, c’est que ce ne sont pas elles qui font que ça vaut le coup.

Mortum : Enquêtes Médiévales - Donjons & Perquisitions

Vous savez, le bonheur, ça ne tient pas à grand-chose. Dans mon cas précis, cela s'est résumé à ouvrir une grosse boîte de jeu, persuadé que j'allais devoir encore me fader vingt ou trente pages de règles, pour finalement découvrir que celles-ci se résument à une toute petite feuille. Yaypouday.

Sylve - Cours forêt, cours !

Sylve a tout du petit animal mignon. Il est coloré, sa boîte crache des cœurs fourrés aux arcs-en-ciel, ses cartes ont un faux air de Pokémon. Sylve vous invite à le caresser, l’œil brillant et la langue pendante. Ensuite, comme tous les petits animaux mignons, il vous mord au sang.

Pessoa - Pierre, feuille, schizo

Le poète portugais Pessoa n’était pas dingue, il avait juste des pseudonymes. D’accord, un peu plus que ça, des hétéronymes, des pseudonymes avec leur propre personnalité. Mais il n’était pas dingue. Parfois, il recevait un journaliste sous l’une de ses multiples identités, en s’excusant lui-même de ne pas être là. Bon, d’accord, Pessoa était dingue.

Ankh : Les Dieux d’Égypte - Tema la taille du Râ

Selon vous, quel est le plus mauvais film de la trilogie Cornetto et pourquoi est-ce Le Dernier Pub avant la fin du monde ? Mais surtout, le fait d'être lanterne rouge dans ce classement rend-il le film mauvais pour autant ? Comme quoi, j'ai parfois du bol de me retaper certaines sagas avant d'écrire un article.

Suspects : Claire Harper, éternelle enquêtrice - La Dernière Tentation du Christie

Wimereux, près de Calais, un samedi soir. Un entrepôt est allumé. Malgré la pluie et l’heure tardive, une armée de mains s’affaire, s’affole et colle des étiquettes. Le ballet est millimétré. Pas de temps à perdre, douze mille boîtes attendent. Synchronisé comme le reste, un mantra sort de toutes les bouches : « Mais quel énorme connard ce Perco ! »

Vous pouvez lire aussi

Ice - L'arène des neiges

Tous les jeux sont beaux : ce n’est pas un message boardy-positive, simplement le résultat d’une augmentation des moyens des maisons d’édition en matière d’illustrations et de matériel. Pas si simple de se démarquer de ce côté-là, surtout dans les allées de Cannes où tout le monde a sorti ses plus belles nappes pour étaler les meeples. Pourtant, Ice attrape l'œil.

Humanity - Vaut-il mieux l’avoir en journal ?

Humanity, ça va être de la bombe. Voilà, ça c’est dit, notez la date de sortie sur vos calendriers et passez à la suite du magazine. Quoi ? Des arguments, sinon je ne suis qu’un Plateau Rabane de pacotille ? Alors, je vous mets au parfum.

The Dark Quarter - Bravo le vaudou ?

Prenez les films Angel Heart et L’Emprise des ténèbres et mélangez fort. Voilà, des meurtres, du vaudou et des zombies au cœur de la Louisiane des années 1980. Notez qu’on aurait tout aussi bien pu obtenir Mickey Rourke en vacances en Haïti. Finalement, on a plutôt eu de la chance.

Clockworker - O rouages, o désespoir !

Attention, inédit : en 2XXX (ils ne s’avancent pas…), le futur sera positif. Pour les robots, en tout cas, vu qu’ils ont repris le monde abandonné par les humains et s’acharnent à reconstruire avec les restes de nos usines… En cohérence avec ce thème, Clockworker est un jeu d’engine building à base de cartes.

Le Secret de mon Père - Frankenstein family values

Le daron a cassé sa pipe et vous héritez d’un domaine avec un vieux labo plein d’objets bizarres. Dans Le Secret de mon Père, vous incarnez les descendants d’un savant fou qui vont tâcher de perpétuer son œuvre !