À l’occasion d’une vidéo diffusée sur YouTube quelques jours avant l’E3, Google a révélé de nouveaux détails sur le fonctionnement de son offre Stadia et en particulier son système de prix.

Rappelons à ceux qui sortent d’hibernation que Google a annoncé en mars dernier son entrée dans le monde du jeu vidéo avec le lancement dès cette année de Stadia, une sorte de console de jeu entièrement dématérialisée. Stadia est un système de cloud gaming qui doit permettre de lancer ses jeux sur un serveur lointain et d’y avoir accès à partir de n’importe quelle plateforme (PC, tablette ou mobile Android) par streaming.

Il y a bien un abonnement, il donnera bien accès à des jeux gratuits, mais Stadia n’est pas un « Netflix du jeu vidéo » comme certains l’avaient prématurément annoncé. L’accès au service de base sera gratuit (il faudra néanmoins acheter ses jeux à l’unité dans une boutique Stadia en ligne), mais un abonnement (environ 10 € par mois ; voir notre encadré explicatif) permettra d’améliorer la qualité du streaming et de bénéficier de différents avantages (jeux gratuits, réductions sur d’autres titres…). La formule ressemble donc à un « PlayStation Plus » qui donnerait droit à une console (presque) gratuite. Cela n’empêchera cependant pas certains éditeurs d’utiliser Stadia pour renforcer leur propre système d’abonnement : Ubisoft, qui va lancer un abonnement Uplay sur tous ses titres le 3 septembre 2019 (15 € par mois), a indiqué que cette offre serait disponible sur Stadia également en 2020.

Beaucoup d’éditeurs en apparence, mais juste une trentaine de titres annoncés pour le moment.

Stadia ressemble à un abonnement « PlayStation Plus » qui donnerait droit à une console (presque) gratuite.

Des efforts, mais doit confirmer.

Outre les doutes sur la partie technique, qui sont nombreux et ne pourront être levés que lors du lancement en novembre prochain, cette nouvelle salve d’informations laisse une question sans réponse : qu’est-ce qui poussera un joueur à adopter Stadia ? Les jeux annoncés sur la plateforme sont pour l’instant peu nombreux et tous disponibles ailleurs (avec une interrogation sur Gylt de Tequila Works). Google n’a pour l’instant dévoilé aucune des exclusivités qui permettent de faire rêver les joueurs pour les convaincre d’investir dans une nouvelle plateforme (les fameux « system sellers », ces jeux qui font vendre des consoles). De façon assez comique, l’annonce que le pack Founder’s Edition de Stadia offrirait aux acheteurs l’intégralité de Destiny 2 et ses add-ons a même été quelque peu dynamitée, lorsque Bungie a révélé dans la foulée que le jeu principal serait free-to-play à partir de septembre.

Offrir du free-to-play, même Canard PC peut le faire, alors il va falloir annoncer des jeux, et beaucoup.

Gylt, de Tequila Works, sera-t-il une exclusivité Stadia ?

Deux abonnements, un pack, trois possibilités.

● Stadia de base (abonnement gratuit, lancement en 2020) : l’accès au service sera gratuit, mais les jeux s’achèteront à l’unité et seront limités au 1080p/60 FPS maximum, avec son stéréo en surround.
● Stadia Pro (abonnement à 10 € par mois, vendu uniquement au sein du pack Founder’s Edition) : l’abonnement permettra d’atteindre sous conditions le 4K/60 FPS/HDR avec du 5.1 en surround. Il donnera accès à des jeux gratuits (non précisés), à des réductions sur l’achat de nouveaux jeux (non précisées) et il offrira Destiny 2 avec toutes ses extensions.
● Le pack Founder’s Edition (129 €, en précommande, lancement en novembre 2019) : une manette Stadia exclusive couleur « bleu nuit », un Chromecast Ultra, 3 mois d’abonnement Stadia Pro, 3 mois d’abonnement Stadia Pro pour un ami, priorité pour le choix d’un pseudo et un accès à Stadia dès le lancement.
Les manettes seront vendues séparément 69 € et un Chromecast Ultra vaut également 69 €.

Le pack Founder‘s Edition, seul moyen d’accéder à Stadia au lancement.
Beaucoup d’éditeurs en apparence, mais juste une trentaine de titres annoncés pour le moment.
Gylt, de Tequila Works, sera-t-il une exclusivité Stadia ?
Trois couleurs de base pour les manettes Stadia, plus une « bleu nuit » exclusive pour les acheteurs du pack Founder’s Edition.
Les promesses techniques n’engagent que ceux qui y croient.
Ubisoft est très présent, avec plusieurs titres au lancement.
Le prix ne se justifie que si l’on compte utiliser le Chromecast Ultra.