209 résultats pour "les configs de canard"

Comme Shenzhen I/O, Opus Magnum contient une variation du solitaire (le « Sigmar's Garden»), pour décompresser entre deux chaînes de production.
Opus Magnum - Transformer de l'or en l'or

Conférence de rédaction de Canard PC, dans une belle salle de réunion avec gigantesque baie vitrée surplombant un Paris joliment éclairé par le soleil rasant d'octobre. Sébum, la mèche au vent, répartit les pages : « Nets, comme tu aimes bien les petits puzzles, je t'ai mis Opus Magnum, le nouveau jeu des dév' de Spacechem. En plus tu avais testé Infinifactory, donc tu connais. » Moi, tremblant de peur : « Euh, y a personne d'autre pour le faire ? C'est Kalash qui avait testé le dernier, Shenzhen I/O... » Kalash, masquant sa terreur sous une apparence de désintérêt : « Désolée, j'ai déjà trop de pages. À moins que tu veuilles me prendre des pages dans le dossier sur les match-3 en ASCII ? » Moi, me liquéfiant : « Bon ben, va pour Opus Magnum... »

Jenny Leclue - Detectivu - Presque toutes les bonnes choses ont une fin

« Shérif, vous êtes certainement un bon flic pour découvrir qui a forcé la boîte aux lettres du pasteur et comment le chat du garagiste s'est coincé le cul dans la gouttière, mais là il s'agit d'un meurtre. Alors laissez-nous faire », déclarait très justement Kad Merad dans Mais qui a tué Pamela Rose ? (oui, on a les références qu'on mérite). Dans Jenny Leclue, le shérif qui enquête sur le mystère du cul du chat dans la gouttière, c'est vous.

Far Cry New Dawn - L'apo' sur les os

Je ne sais pas s'il vous arrive de regarder l'émission de Canard PC sur O'Gaming TV (je vous la conseille, c'est pas mal même si les chroniqueurs sont un peu bizarres), mais parfois il s'y dit des choses intéressantes. Par exemple l'autre fois, il y avait un type, Noël Malware je crois qu'il s'appelait, qui a dit, je cite de mémoire : « Ce qui est dommage dans les jeux post-apo', c'est qu'ils se ressemblent tous. Pourtant on pourrait inventer plein d'autres choses. Pourquoi pas un post-apo' rousseauiste, dans lequel les hommes retournés à l'état de nature seraient heureux, et réaliseraient que depuis le début c'était la civilisation qui les corrompait ? » Noël a raison. La plupart des jeux post-apo' sont, à peu de choses près, les mêmes. Mais pas Far Cry New Dawn. Avec ses prairies en fleurs et ses carcasses de voitures plantées dans le sol comme autant de monolithes colorés, il ne ressemble ni à Mad Max, ni à Fallout. Dommage qu'il ressemble à Far Cry.

Alors, on part sur un verticals, un PA post dig shot ou un strong flood ?
Madden 18 - Prenez un bon bol de cérébral

Dans « Alone in the rédac », un ou une journaliste de Canard PC teste ou reteste, seul contre tous, un jeu qui lui tient à cœur, malgré les quolibets de ses petits camarades.

UBoat - Qui qui qui sont les snorkels?

J'ai tenté de l'expliquer dix fois à Nigel Bradley, le capitaine du cargo anglais que je venais de couler, tandis qu'il mourait d'hypothermie dans les eaux glacées de l'Atlantique : si j'apprécie les simulateurs de sous-marins, ce n'est pas par amour de la guerre ou de l'Allemagne nazie, mais pour le calme que me procure le fait de me trouver à mille lieues de toute terre et de la surface.

NIMBY Rails - Ce train ne s'arrêtera pas en gare de Montargis

Même si j'ai pour eux un amour immodéré, il faut avouer que les jeux de gestion de train (Transport Fever 2, Railroad Tycoon, Mashinky...) sont réservés à un public particulier. NIMBY Rails, développé par deux frères espagnols parce que c'était « le jeu de leurs rêves », va encore plus loin dans le jeu de niche, en se focalisant uniquement sur la construction de rails à l'échelle de la planète.

Bien sûr, il y a des objets et bâtiments mystérieux à activer, mais ne vous attendez pas à un gros scénario. Astroneer est plutôt un jeu de solitude contemplative.
Astroneer - Un grand bol d'oxygène

Les jeux de survie et de crafting sont souvent brutaux. Subnautica nous envoie mourir de soif par 400 mètres de fond en se faisant agresser par des calamars géants. The Forest nous fait dormir sous la pluie au milieu de meutes de cannibales tarés. The Long Dark envoie des loups et des ours nous dévorer entre deux hypothermies. Et puis, il y a Astroneer. Astroneer, lui, il est gentil. Il est mignon. Il est coloré. Et ça fait tellement de bien.

Pokémon Ultra-Lune - Reddition en terre inconnue

Parfois, les cruels rédacteurs de Canard PC obligent l’un ou l’une des leurs à jouer à un jeu qui ne l’intéresse absolument pas. La malheureuse victime vous fait part de ses impressions dans cette rubrique, « Figure implosée ».

Arma 3 - Sévice militaire (suite et fin)

Parfois, les cruels rédacteurs de Canard PC obligent l’un ou l’une des leurs à jouer à un jeu qui ne l’intéresse absolument pas. La malheureuse victime vous fait part de ses impressions dans cette rubrique, « Figure implosée ».

Arma 3 - Sévice militaire

Parfois, les cruels rédacteurs de Canard PC obligent l’un ou l’une des leurs à jouer à un jeu qui ne l’intéresse absolument pas. La malheureuse victime vous fait part de ses impressions dans cette nouvelle rubrique, « Figure implosée ».

Green Hell - Exercice d'hostile

À la rédac' de Canard PC, nous savons qu'un jeu a du potentiel lorsqu'au moins une personne passe plusieurs dizaines de minutes à nous regarder jouer. Aujourd'hui, mon compagnon ne fut autre que DenisDenis, alias « le mec de la pub » ou encore « hey les gars, j'ai une nouvelle blague ! ». Et ce qui est bien avec ce type, c'est que sa présence transforme le plus exigeant des jeux de survie en une amusante promenade.

Quand on est poli, on ne dit pas « je ne trouve pas ça très joli » ou « je n'ai pas saisi l'intention des graphistes » mais « c'est quand même bien moche ».
Slay the Spire - La carte au trésor

On imagine souvent les développeurs de jeux vidéo comme des artistes maudits, prêts à tout pour donner la vie à leur vision fulgurante. Parfois, on peut aussi avoir l'impression que la conception de leur titre a été décidée en jetant des mots au pif sur un tableau blanc. « Arena-based sports dolphin brawler royale » ? Bof, trop classique. « military cartoon racing FPS » ? Non, pas assez pipou. « Rogue-like turn-based deck-building strategy RPG » ? Ah, là ça commence à devenir intéressant.

tiny and Tall : Gleipnir Part One - C’est complètement BD

Pour vous donner une idée de l’intégrité qui règne au sein de la rédaction de Canard PC. Au moment de choisir qui allait réaliser le test de tiny & Tall, j’ai été désigné volontaire car je suis le seul à ne pas suivre Pins, son développeur, sur Twitter. Pas d’influence, pas de copinage, pas d’a priori positif donc, et je trouve ça très bien. D’ailleurs, j’ai demandé l’avis du pilote d’hélicoptère qui m’accompagnait au-dessus de New York pour m’aider à préparer mon test de Spider-Man, il m’a expliqué, dans son jargon, qu’il était absolument d’accord : « Ethics ? Fuck, yeah ! I love it ! » Nous étions sur la même longueur d’onde.

Pro Cycling Manager 2018 - Pédale of Honnor

Ceci est mon dernier numéro de Canard PC. Avant de clore ce pan de ma vie professionnelle, j’ai ressenti le besoin de me confronter à un dernier grand défi. J’ai voulu affronter ce que les jeux vidéo recèlent de plus étrange et de plus inquiétant à mes yeux : les simulations de cyclisme. C’est donc le cœur gonflé d’émotions que j’ai lancé le jeu locomotive de Cyanide, Pro Cycling Manager, dans son édition 2018.

Project Wingman - Un air-air de déjà-vu

J'ai une tendresse particulière pour les rayons « arts créatifs » des magasins. Je pense à tous ces gens qui s'y approvisionnent puis passent des heures à fabriquer eux-mêmes des décorations plus laides et moins symétriques que celles qu'ils auraient trouvées cinq fois moins cher chez Ikea. Ce sont sans doute dans ces rayons que les développeurs de Project Wingman font leurs courses.

Away : A journey to the unexpected - Effectivement, on ne s'y attendait pas

« Bonjour Madame, je suis Kahn Lusth, de Canard PC. Je reviens vers vous concernant le test d'Away : A journey to the unexpected. Notre rédacteur, Noël Malware, vient de le terminer, et il vaudrait savoir s'il s'agit d'une démo, d'une blague ou si c'est bien le jeu complet. Par ailleurs, il souhaiterait connaître le prix auquel le "jeu" est vendu. Bonne journée. Merci. » Attachés de presse, sachez-le : en général, si vous recevez ce genre de mail de la part de Kahn Lusth, ça sent mauvais. Surtout s'il s'agit d'un jeu complet.

Pato Box - Boxe pataude

En vertu d'une règle implicite de la rédaction, nous testons tous les jeux de canard avec une application particulière. Le palmipède dont il est ici question a deux caractéristiques majeures. D'abord il porte très mal ce nom, puisqu'il marche sur deux jambes. Et il pratique le noble art de la boxe.

Hand of the Gods - Un bon coup de pied à confesse

En février, dans le numéro 356 de Canard PC, noble magazine s'il en est, j'écrivais à propos d'un jeu qui s'appelait alors Smite Tactics : « On peut parfaitement l'envoyer balader. » Mais aussi : « Un peu d'optimisme : tout peut encore changer. » Eh bien, tout, peut-être pas, mais ça a quand même pas mal changé.

Le sens du devoir des balayeurs de Solis mérite d'être salué.
Just Cause 4 - Cause, toujours

Il arrive, de temps en temps, que les jeux qu'on reçoit soient accompagnés d'un accord de confidentialité à signer. Un « non disclosure agreement » (NDA), comme on dit dans les pays où ce type de document a valeur légale. En général on les signe, par politesse et parce que les souhaits de l'éditeur sont plutôt sensés – par exemple, ne pas évoquer, dans un « à venir » sur un jeu qui sortira dans plusieurs mois, la mission où, spoiler warning, la princesse tombe amoureuse du crapaud. Tout ça pour dire que, quand Just Cause 4 est arrivé accompagné d'un petit mot nous enjoignant à ne rien révéler des deux premières heures de jeu, pour la première fois, j'ai eu envie d'y jouer : que pouvait-il bien se passer de si important au début de Just Cause 4, nouvel épisode d'une série dont le scénario entier tiendrait sur un demi-timbre-poste ?

Heave Ho - Corps à corniches

C'était une journée normale à la rédaction de Canard PC.

« Aïe, Ivan, non, lâche-moi les cheveux !
– Pauline, chope la main de Denis, vite !
– Laissez tomber, je reste à distance, débrouillez-vous.
– Izual, attrape ! Mais attrape ! Tends le bras plus loin bon sang ! 
»

Après ça, il a bien fallu arrêter la distribution de tickets restaurants pour aller tester Heave-Ho tous ensemble.