Installer un jeu PC dans les années 1990 était une quête. Une mission. Une croisade technologique qui pouvait durer plusieurs jours. Les responsables se nommaient autoexec.bat et config.sys, deux minuscules fichiers, qui eurent, jusqu'à l'apparition de Windows XP, droit de vie et de mort sur nos jeux vidéo.