Dans Slime Rancher, le joueur incarne un éleveur de bétail un peu particulier. Déjà, il est seul sur une planète exotique, ambiance Mars avec de la jungle et un océan. Rien que ça, ça dépayse sec. Mais surtout, le ranchero n'engraisse pas ses bêtes pour les emmener ensuite à l'abattoir : il les élève pour récupérer et vendre leur précieux caca. Alors oui, après un tel résumé, on imagine tout de suite un Stardew Valley du crottin, un Subnautica de la fiente, un Harvest Moon des étrons. Ce ne serait qu'à moitié exact.