Il y a quelques mois, dans le Canard PC n356, Maria Kalash chroniquait dans son « Cabinet de curiosités » le jeu So Broken de Corey Martin, une variation de Sokoban pleine de fourberie, que j'avais commenté d'un simple « Horrible. (Génial). » Je pourrais dire la même chose de Pipe Push Paradise (PPP), nouveau jeu de Corey Martin et autre variation de Sokoban (avec d'autres inspirations croisées, comme A good snowman is hard to build et Stephen's Sausage Roll) où l'on pousse des morceaux de tuyau pour faire de la plomberie. Le thème a beau rester simple, PPP ne fait lui jamais semblant de l'être : dès les premiers puzzles, estampillés faciles, on se demande quelle est la solution, s'il y en a une, si le développeur ne se moque pas de nous, si le niveau n'est pas bugué (car ce serait beaucoup plus simple en rajoutant une case ici ou là, c'est sûrement une erreur)... Bref, comme on disait : Horrible. (Génial).