En 1999, Miloš Forman (Amadeus, Vol au-dessus d'un nid de coucous, Larry Flint) réalise Man on the Moon, un biopic qui retrace la vie et la carrière d'Andy Kaufman, comédien lunaire terrassé à 35 ans par un cancer. En choisissant Jim Carrey pour le rôle, Forman ouvre une gigantesque boîte de Pandore, dans laquelle l'acteur se jette tête la première. Jouer Andy Kaufman ne lui suffit pas. Il doit devenir Kaufman. Quitte à mettre en péril le bon fonctionnement du tournage, se mettre une partie de l'équipe à dos et pousser Forman au bord de la crise de nerfs. Par chance, il existe de nombreuses images d'archives, aussi étranges qu'extraordinaires, que Chris Smith a montées en parallèle à une interview de Carrey. Le résultat, Jim and Andy, est peut-être l'un des plus beaux documentaires sur le métier d'acteur. Tour à tour émouvant et hilarant, avec en plus le plaisir d'y voir un Jim Carrey vieilli, assagi et apaisé.