Et si l’exploration spatiale était accessible à tout le monde ? C’est le principe d’Outer Wilds, un jeu de camping spatial où l’on incarne un extraterrestre (appelons-le John) qui peut librement se balader dans un système stellaire entier (qui contient six planètes, plus quelques lunes et stations spatiales). Enfin, librement... En réalité, John, notre archéologue de l’espace, est coincé dans une boucle temporelle qui le fait redémarrer à son point de départ toutes les vingt minutes (ou avant s’il décède malencontreusement, par exemple en s’écrasant dans le soleil, en se mangeant une météorite ou en oubliant de remettre de l’oxygène dans son réservoir). S’il explore, c’est donc à la fois pour tenter de découvrir les mystères de l’univers (en déchiffrant les textes d’une ancienne civilisation), mais aussi pour essayer de comprendre pourquoi il est coincé dans cette boucle et pour trouver comment en sortir. Et avec ce système stellaire étonnant (il y a une planète explosée, une autre aquatique, une double planète en forme de sablier... tout a été fait à la main, il n’y a pas de contenu procédural comme dans un No Man’s Sky) et rempli de coins cachés, il y a de quoi faire. Bonus : on pourra faire griller des guimauves virtuelles à un feu de camp en écoutant un autre campeur jouer du banjo en combinaison spatiale.