385
Test
Contenu Premium
Accessible uniquement aux abonnés

Octopath Traveler

Les huit salopards

Article réservé aux abonnés S'abonner

Attention : Vous n'avez pas accès à cette partie du site

Article premium réservé aux abonnés

Inscrivez-vous

S'incrire

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez pour qu'ils deviennent gratuit !

Créer un compte

Déjà inscrit ? Se connecter

Abonnez-vous

S'abonner

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses

S'abonner

Déjà inscrit ? Se connecter

Commandez le numéro

Commander

Vous pouvez commander ce numéro de Canard PC en papier sur notre boutique et le recevoir chez vous.

Le Commander

Déjà inscrit ? Se connecter

Nos articles gratuits

En chantier

Project Zomboid

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zombie

En chantier

Project Zomboid

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zombie

Les zombies, on les a étripés avec un sabre et troués au pistolet. On les a éviscérés à la tronçonneuse, éparpillés au fusil à pompe et aplatis avec des bagnoles. Mais est-ce qu’on les a beaucoup craints ? Est-ce qu’on les a évités, la peur au ventre, en tâtonnant dans un tiroir à la recherche de nourriture ? Est-ce qu’on les a jamais enfermés dans une buanderie en tentant de bloquer la porte avec une poubelle, juste pour gagner quelques secondes et réussir à s’enfuir avec une corde en draps par la fenêtre ? Non, pas vraiment. À part dans Project Zomboid.

A venir

The Bard's Tale IV : Barrows Deep

J'aime lyre

Quand inXile a lancé une campagne Kickstarter pour financer un dungeon crawler, en 2015, tout le monde est resté interloqué. C'était l'année de chefs-d’œuvre comme The Witcher 3, de projets longuement attendus comme Pillars of Eternity, de rouleaux compresseurs comme Fallout 4. Et voilà qu'au beau milieu de tout ça douze glandus de Californie demandent un million pour faire un dungeon crawler. Et le pire, c'est qu'ils l'obtiennent. En trois jours.

A venir

Jurassic World Evolution

Qui ne dino consent

Les voyages de presse aux États-Unis sont toujours fatigants. Je sais, dit comme ça, ça fait gros connard privilégié, mais attendez un peu avant de me frapper. En général, un press tour se déroule en 60 heures : 30 dans l'avion et autant sur place, dont une bonne part sont consacrées à comater dans un minibus entre deux journalistes espagnols qui parlent fort. Cette fois, on a même frôlé la torture psychologique : pendant les dix heures du vol retour, non seulement j'étais jetlaggué à mort, les yeux rougis par la fatigue, mais je ne pouvais arrêter de fredonner la musique de Jurassic Park. Sans l'aimable intervention des autres passagers, qui ont eu la gentillesse de m'attacher au fond de l'avion et de me bâillonner, j'aurais sans doute sauté par le sas.

On y joue encore

Rainbow Six : Siege

Tente une sortie

Serveurs stables, tricheurs bannis prestement, patchs massifs et réguliers... Autrefois noyé sous les problèmes, Rainbow Six : Siege s'est transformé peu à peu en jeu de tir compétitif d'une très grande qualité. Bizarrement, cette exemplarité avait créé chez moi une frustration croissante : celle de ne pouvoir jouir des fantastiques décors destructibles, des fusillades nerveuses et des gadgets ingénieux autrement qu'en me faisant atomiser par des joueurs capables d'aligner un headshot en trois millièmes de seconde. Puis le mode zombie est venu me combler de joie.

En chantier

Project Zomboid

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zombie

En chantier

Project Zomboid

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zombie

Les zombies, on les a étripés avec un sabre et troués au pistolet. On les a éviscérés à la tronçonneuse, éparpillés au fusil à pompe et aplatis avec des bagnoles. Mais est-ce qu’on les a beaucoup craints ? Est-ce qu’on les a évités, la peur au ventre, en tâtonnant dans un tiroir à la recherche de nourriture ? Est-ce qu’on les a jamais enfermés dans une buanderie en tentant de bloquer la porte avec une poubelle, juste pour gagner quelques secondes et réussir à s’enfuir avec une corde en draps par la fenêtre ? Non, pas vraiment. À part dans Project Zomboid.

A venir

The Bard's Tale IV : Barrows Deep

J'aime lyre

Quand inXile a lancé une campagne Kickstarter pour financer un dungeon crawler, en 2015, tout le monde est resté interloqué. C'était l'année de chefs-d’œuvre comme The Witcher 3, de projets longuement attendus comme Pillars of Eternity, de rouleaux compresseurs comme Fallout 4. Et voilà qu'au beau milieu de tout ça douze glandus de Californie demandent un million pour faire un dungeon crawler. Et le pire, c'est qu'ils l'obtiennent. En trois jours.

A venir

Jurassic World Evolution

Qui ne dino consent

Les voyages de presse aux États-Unis sont toujours fatigants. Je sais, dit comme ça, ça fait gros connard privilégié, mais attendez un peu avant de me frapper. En général, un press tour se déroule en 60 heures : 30 dans l'avion et autant sur place, dont une bonne part sont consacrées à comater dans un minibus entre deux journalistes espagnols qui parlent fort. Cette fois, on a même frôlé la torture psychologique : pendant les dix heures du vol retour, non seulement j'étais jetlaggué à mort, les yeux rougis par la fatigue, mais je ne pouvais arrêter de fredonner la musique de Jurassic Park. Sans l'aimable intervention des autres passagers, qui ont eu la gentillesse de m'attacher au fond de l'avion et de me bâillonner, j'aurais sans doute sauté par le sas.

On y joue encore

Rainbow Six : Siege

Tente une sortie

Serveurs stables, tricheurs bannis prestement, patchs massifs et réguliers... Autrefois noyé sous les problèmes, Rainbow Six : Siege s'est transformé peu à peu en jeu de tir compétitif d'une très grande qualité. Bizarrement, cette exemplarité avait créé chez moi une frustration croissante : celle de ne pouvoir jouir des fantastiques décors destructibles, des fusillades nerveuses et des gadgets ingénieux autrement qu'en me faisant atomiser par des joueurs capables d'aligner un headshot en trois millièmes de seconde. Puis le mode zombie est venu me combler de joie.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Gratuit cette semaine !