Au début, ça ressemble à un rêve un peu fou. Total War : Arena, c'est le genre de jeu dont la description fait fantasmer les joueurs sur les forums depuis des lustres : « T'imagines si les types de XCOM s'attelaient à un jeu Cthulhu ? Ou alors, ou alors, ou alors, imagine si Total War était porté en multijoueur par ceux qui ont fait World of Tanks ! » Bienheureux rêveurs, vous voilà exaucés : depuis le mois de février, la bêta ouverte de Total War : Arena permet de se rouler tout nu dans ce mélange qu'on imagine orgasmique. Effectivement, sur le papier, il n'y a rien à changer : Creative Assembly développe le jeu avec les combats qui ont fait le succès des Total War, tandis que Wargaming le co-édite avec Sega pour lui appliquer l'excellente recette World of Tanks. Grâce au savoir-faire biélorusse ancestral, Total War : Arena est un free-to-play qui n'en veut pas des masses à votre portefeuille, où vous devez équiper et faire progresser des unités qui appartiennent à plusieurs factions. Sauf qu'au lieu d'avoir un garage rempli de blindés américains ou allemands, vous vous retrouvez propulsé à la tête d'une caserne remplie de régiments grecs, romains, carthaginois et germains. Comme dans World of Tanks, vous pouvez changer leur équipement (ici, on ne remplace pas le moteur mais l'armure), choisir un général (au lieu d'un équipage de char) qui file des bonus et, en gagnant suffisamment d'expérience au combat, acquérir des unités supérieures.