Ça y est, votre résolution du nouvel an est prise : en 2019, vous allez regarder un film qui raconte l'histoire d'un géant, et qui s'appelle Le Géant. Bonne nouvelle, je n'ai pas un, mais deux films à vous proposer. Tout d'abord Jätten (« Le Géant »), de Johannes Nyholm. Dans une petite ville du nord de la Suède, Rikard, un jeune homme sévèrement handicapé, passe ses journées entre l'hôpital et son seul loisir, le club de pétanque du coin. Convaincu que sa mère, qui l'a abandonné à la naissance, acceptera de le revoir s'il remporte le championnat national, Rikard va tout tenter pour y parvenir, malgré sa santé déclinante. Bijou de réalisme magique, qui alterne scènes fantastiques et réalisme d'une crudité digne de l'émission Strip-tease, porté par une BO magistrale, Jätten continue de vous hanter longtemps après son générique. Moins original mais aussi touchant et magnifiquement photographié, Handia (« Le Géant »), de Aitor Arregi et Jon Garaño, raconte l'histoire de Miguel Joaquín Eleizegui Arteaga (1818-1861), paysan basque souffrant de gigantisme et dont la taille hors-norme en a fait une célébrité dans l'Europe entière. De quoi commencer l'année en grand.