Epic Games est un studio (américain, bien que possédé par le chinois Tencent) bien connu des joueurs depuis pas loin de trente ans pour le moteur Unreal Engine, les jeux Unreal Tournament et Gears of War, mais surtout, plus récemment, l’immense succès de Fortnite. Le tsunami de dollars que représente ce dernier, vendu en direct par Epic, a donné des ailes au studio qui a lancé début décembre l’Epic Games Store (EGS), sa propre boutique en ligne.
Elle est ouverte aux éditeurs tiers avec des conditions commerciales très agressives : au lieu des 30 % de commission pratiqués sur les ventes par Steam ou Apple, Epic ne prendra que 12 % et fait un cadeau supplémentaire aux jeux réalisés avec l’Unreal Engine (qui ne payeront pas les 5 % de royalties du moteur). Son patron Tim Sweeney s’est permis au passage d’expliquer que les magasins à 30 % de commission faisaient 400 % à 600 % de marge, puisque selon lui les frais sur la vente d’un jeu culminaient à 6 % (2,5 % de frais de paiement, +1,5 % d’hébergement et bande passante, +1 % à 2 % de coûts variables). En prime, Epic promet une meilleure visibilité pour les différents jeux ainsi qu’une meilleure gestion des comportements toxiques au sein des communautés.