Kahn Lusth

330 articles
Blood Bowl 3 - Sans vouloir plaquer l'ambiance...

Annoncé puis repoussé à quelques reprises, Blood Bowl 3 reste pourtant en bonne position dans ma liste d'attente personnelle, entouré au gros feutre rouge avec des petits cœurs dessinés tout autour mais aussi depuis peu... un smiley triste avec un nuage qui envoie un éclair.

Necromunda: Hired Gun - E.Y.E, E.Y.E, E.Y.E...

Au rang de mes maximes favorites figure le célèbre « C'est drôle cette sournoise et persistante impression que ça va mal finir ». Une phrase toute faite, piochée dans Joe Bar Team, qui s'est vérifiée une fois de plus avec Necromunda: Hired Gun.

Umbrella Academy

Parfois, j'ai l'impression que les ponctions mensuelles de Netflix sur mon compte en banque se résument à me permettre de regarder une cent dix-huitième fois La Cité de la peur. Mais cela reviendrait à occulter ces moments de grâce, où je découvre une série qui me scotche à mon canapé, déjà bien usé par une année de confinement.

SpellTable - Seul sur ma table, les yeux dans l'eau

Avec le confinement, difficile de trouver des joueurs pour se mettre autour d'une table et jouer à un jeu de plateau. Alors imaginez un peu la galère lorsque vous êtes un adepte du Friday Night Magic qui se rendait tous les vendredis soir dans sa boutique pour taper le carton avec d'autres clients. Un souci auquel SpellTable.com entend répondre.

The Lost Vikings - Dans l'angle Nord de Blizzard

Erik, Baleog et Olaf sont des Vikings ordinaires, jusqu'au jour où leurs petites vies tranquilles sont bouleversées par Tomator, l'extraterrestre à la tête de l'empire Croutonien. Dit comme ça, on pourrait imaginer des guerriers qui mènent une série de raids dans une usine de soupes à la tomate, mais nos héros vont finalement se retrouver emprisonnés dans un « zoo intergalactique » et surtout, dans un jeu de plateforme plutôt intelligent pour son époque.

Hood : Outlaws & Legends - Robin Déboires

Ça y est, j'ai récupéré la fibre. Je vais enfin pouvoir tester un jeu multi et j'avoue que ça me manquait un peu. Tiens, c'est quoi ce truc ? Ça a l'air marrant, on dirait une sorte de Thief multijoueur, ça change de tous ces TPS « pan-pan boom-boom ». Et puis regardez, ils... Nan mais attendez deux minutes : c'est qui les développeurs à l'origine de cette chose ? Ils ont leurs papiers ? J'aimerais leur dire deux mots.

Total War : Warhammer III - Khorne un ouragan

Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de faire un press tour, afin de vous rapporter des nouvelles un peu fraîches sur tel ou tel titre. Et franchement, rien n'a changé. Je flippe toujours autant sur mon niveau d'anglais, avant d'être rassuré en écoutant les agglomérats de borborygmes émis par d'autres journalistes. Un petit check poli au copain ou à la copine de Gamekult toujours présent(e) et... Ah mais attendez, il y a un truc qui change vraiment : ça ne sent plus la sueur.

Total War : Warhammer III - Interview - Rencontre avec Ian Roxburgh et Oscar Andersson

Quelques questions à Ian Roxburgh et Oscar Andersson

Outriders - La soupe au shoot

C'est un jeu qui commence comme tant d'autres, sous la plume d'un scénariste à l'inspiration en berne : la Terre est morte et l'humanité vient de voyager pendant 83 ans pour trouver son nouveau foyer. Mais notez que nous aurions plus vite fait de résumer ces survivants aux Américains, puisque le premier contact avec la nouvelle planète va se résumer à des camions qui défoncent la flore, avant de vomir des légions de cowboys surexcités. Bienvenue dans Outriders, le jeu qui ne voit jamais plus loin que le bout de son nez.

Narita Boy - À vouloir en faire des Tron

Narita Boy est une sorte de gros clin d’œil à Tron. Ça, c'est ce que j'ai compris. Mais ce que je n'ai pas pigé, c'est pourquoi offrir un tel soin à la partie graphique d'un jeu lorsque ses mécaniques se contentent d'empiler des mécaniques peu inspirées. Oh et puis il y a son scénario, que j'ai cessé de vouloir comprendre lorsque mes notes se sont mises à ressembler à celles d'un type en pleine crise de démence. Alors reprenons tout depuis le début.