Kahn Lusth

366 articles
Un nouveau désespoir - Quand Star Wars ne suffisait plus

Lorsqu'on parle de Star Wars en jeux vidéo, il peut être tentant d'évoquer les incontournables, voire quelques projets avortés qui paraissaient prometteurs. Mais mon truc à moi, vous le savez sans doute déjà, c'est de fouiller les poubelles du jeu vidéo pour en remonter les pires trucs possibles. Des jeux tellement mauvais qu'ils en deviennent pénibles à prendre à main, ou même à regarder. Et sur ce point, Star Wars nous a gratifiés de pépites étranges ou carrément moisies, dont voici une petite sélection.

Ankh : Les Dieux d’Égypte - Tema la taille du Râ

Selon vous, quel est le plus mauvais film de la trilogie Cornetto et pourquoi est-ce Le Dernier Pub avant la fin du monde ? Mais surtout, le fait d'être lanterne rouge dans ce classement rend-il le film mauvais pour autant ? Comme quoi, j'ai parfois du bol de me retaper certaines sagas avant d'écrire un article.

Visorando

Vous savez, mon petit plaisir des beaux jours, c'est la rando. Marcher, admirer le paysage, grimper sur les hauteurs, hurler sa rage au monde puis rentrer chez soi un tout petit peu moins stressé, il n'y a que ça de vrai. Mais mon problème, que dis-je, ma malédiction, c'est de ne pas savoir randonner.

World of Warcraft : Wrath of the Lich King - A Pandemic System Board Game - T'as les goules, t'as les glandes...

Issu du système de Pandemic, World of Warcraft : Wrath of the Lich King - A Pandemic System Board Game* reprend peu ou prou les mêmes mécaniques avec de petites modifications, destinées à lui donner une sorte de couleur locale. Ici, le méchant virus est donc remplacé par le Roi Liche et son armée de Goules, avec à la clé une simple mission : attraper le grand vilain et lui faire sortir les tritripes par la boubouche avant qu'il n'atteigne son objectif.

* Que nous appellerons « WoW », pour éviter l'apparition d'un acronyme du neuvième cercle des enfers.

Tiny Tina's Wonderlands - Pas besoin d'être d20 pour comprendre

Avec mes phalanges encore endolories de ma rencontre avec Borderlands 3, j'attendais Tiny Tina's Wonderland avec quelques doutes. Ça, ainsi que ma tronçonneuse, trois litres d'essence et un briquet. Je serais incapable de vous expliquer pourquoi mais, quand on sort un jeu nettement en dessous de ses prédécesseurs et qu'on nous promet ensuite un spin-off basé sur un vieux DLC, ça me tend un tout petit peu.

Have a Nice Death - C'était presque un sans-faux

Vous aimez la Mort de Terry Pratchett ? Vous savez, celui* qui parle TOUT LE TEMPS COMME ÇA. Et La Petite Mort de Davy Mourier, ça vous fait marrer ? Ok, laissez-moi deviner : vous avez l'intégrale de Tim Burton, trois paires de New Rock, et Bauhaus ne vous évoque pas forcément une ligne de métro allemande ? Bravo, vous êtes un(e) goth et il n'y a aucune raison que Have a Nice Death ne vous fasse pas un peu d'effet.

* Car en dépit de toutes ces considérations linguistiques, la Mort du Disque-Monde est un homme.

Dune : Aventures dans l'Imperium - Cet hiver, enfilez un bon Mentat

Aujourd'hui, Robert me rend visite. Sous ses atours bourrus que renvoient son bob à marque de pastis, sa bière bon marché et son marcel trop grand, Robert est pourtant un esthète du verbe. Pour preuve, il se plaint de tourner en rond sur les intrigues politiques de Vampire : La Mascarade et La Légende des cinq anneaux.

Dune - Les jeux, tirés du film tiré du roman

Sans être un expert en cinématographie, impossible de nier que la revisite de Dune par Villeneuve aura su générer sa petite vague d’enthousiasme. Une houle dont les remous ont été jusqu’à arroser le secteur des jeux de plateau, puisqu’un certain nombre d’acteurs de cette industrie proposent - ou vont proposer prochainement - un jeu de plateau Dune bien à eux. Armés de notre mauvaise foi légendaire, nous nous sommes donc attelés à trier le bon jeu du pur produit marketing et, surprise : le cru oscille entre l’étonnamment bon et le plutôt prometteur. Mais lisez plutôt ce dossier savamment distillé. Vous l’avez ? Distille. Distillé. Oh et puis merde.

Illustration : Dune - Aventures dans l'Imperium © Arkhane Asylum Publishing

Infernax - Pardon aux mamans

Je sais que je peux être un peu bourru par moments. Pourtant, le Kahn Lusth qui tronçonne les jeux vidéo par pack de douze est aussi celui qui aide les mamies à traverser la rue, qui s'émerveille devant « le doublage des p'tits loupiots » dans A Plague Tale, qui MAIS SA MÈÈÈÈÈREUH !

Oh My Brain - La mort dans l'âne

Cela faisait bien quelques mois que Oh My Brain traînait sur mon étagère. Que voulez-vous : de par ma position de journaliste privilégié, je peux me permettre d'ignorer des titres aussi longtemps qu'il me plaît et au seul motif que « Moui, mais non ». Et puis il y a eu ce jour où, voulant ranger un autre jeu, ma main frôla le vernis satiné de la boîte. Hé, ho, ne me jugez pas : je suis un homme, j'ai des besoins.