À venir jeu vidéo

The Anacrusis - Un jeu qui nous tiendra en alien

Prenez Left 4 Dead, remplacez les zombies par des aliens, les ruines scabreuses par un vaisseau coloré, le tragique par du comique, et vous obtenez The Anacrusis.

Rainbow Six Extraction - La quarantaine bien tazée

Au départ, Rainbow Six Extraction devait s’appeler Quarantine, mais on comprend très bien qu’Ubisoft ait préféré lui trouver un autre nom plutôt que de mettre le doigt sur un sujet crispant, qui mène à des débats houleux. Il faut dire que le mot « Quarantine » ne s’utilise que dans le sud de la France, puisque plus au nord tout le monde dit « Pain au Quarantat ».

Golf Club Wasteland - La guerre du golf

Vous vous souvenez quand des feux de forêt ont ravagé une colline dans l'État de Washington, et que des joueurs de golf ont poursuivi leur partie avec un incendie en arrière-plan comme si de rien n'était ?

Metal Slug Tactics - Le rampage et le plumage

Parce qu’on ne trucide jamais assez de nazis au tour par tour, Dotemu a eu la bonne idée d’exhumer la licence Metal Slug des tréfonds des années 1990.

Elden Ring - Le seigneur de l'anneau

C'était en juin 2019. Elden Ring, le prochain jeu de Hidetaka Miyazaki, père des Dark Souls, de Bloodborne et de Sekiro, a été annoncé en grande pompe lors de l'E3, avant de se hisser dans tous les tops des jeux les plus attendus. Et puis, tel un G.R.R. Martin qui se serait enfermé dans une cave moite pour écrire le sixième tome du Trône de Fer, on n'en a plus du tout entendu parler pendant deux ans.

Evil Dead : the Game - Pour qui tronçonne le glas

Depuis la mort tragique d'Evolve, je pense que je suis la seule personne à attendre désespérément la sortie d'un bon jeu d'horreur asymétrique – ce que les autres rédacteurs semblent considérer avec un mélange de bienveillance et de pitié, comme si j'étais une enfant persuadée de pouvoir faire pousser un arbre à sucettes en plantant une Chupa Chups dans son jardin.

Battlefield 2042 - Jamais deux sans 43

Il est parfois difficile de retenir un rictus lorsqu'un développeur essaye de vous vendre son jeu, surtout lorsque son discours vient d'être écrit par un marketeux retrouvé noyé dans une piscine de cocaïne. Alors quand DICE nous invite à la présentation de son dernier bébé, je fais ce que j'ai toujours fait de mieux dans ce genre de situation : prendre mon carnet de notes, débrancher mon cerveau et attendre les détails pour commencer à travailler.

Farlanders - Feu vert pour planète rouge

Farlanders demandait 6 500 € sur Kickstarter. Comme cette somme ne représente pas l'intégralité du budget du jeu, ce serait vraiment trop taquin de la comparer à, disons, l’enveloppe d’un Call of Duty. Ce serait même abusif de calculer qu’en se privant d’un Call of cette année, on pourrait financer à la place huit mille (8 000) jeux de gestion de niche comme Farlanders. Heureusement que personne n’est assez rustre pour faire ça.

Blood Bowl 3 - Sans vouloir plaquer l'ambiance...

Annoncé puis repoussé à quelques reprises, Blood Bowl 3 reste pourtant en bonne position dans ma liste d'attente personnelle, entouré au gros feutre rouge avec des petits cœurs dessinés tout autour mais aussi depuis peu... un smiley triste avec un nuage qui envoie un éclair.

Humankind - Entretien avec Jean-Maxime Moris - « Après mille heures de jeu, ma stratégie continue d’évoluer »

Après avoir joué plusieurs heures à Humankind, j’ai pu poser des questions à Jean-Maxime Moris, le directeur créatif d’Amplitude.