À l'opposé des JCC, les JCE se vendent dans des boîtes dont le contenu est fixe. En d'autres termes, celui qui achète deux fois l'extension « Par-delà les profondeurs insondables de Tareum » aura deux paquets identiques. « Mais ils sont cons ces cons ? », peut-on se dire d'un éditeur qui utilise un modèle économique dont le but n'est pas de vous prendre en traître. Et pourtant, les JCE se portent bien puisque les joueurs occasionnels se contentent aisément de quelques achats pour s'amuser, tandis que les acharnés sont généralement obligés d'acheter certains produits en double, voire en triple exemplaire. Car, loin d'être aussi idiotes qu'il n'y paraît, ces boîtes n'offrent que très rarement une carte dans sa quantité maximale autorisée par les règles, ce qui pousse ainsi certains joueurs à banquer pour optimiser leur deck. Et au milieu de tous ces titres, trois challengers se dessinent.