Parce que les jeux vidéo sont fabriqués par beaucoup de salariés anonymes de studios plus ou moins connus et qu’il n’existe pour l’heure pas vraiment de syndicat pour les représenter, nous avons voulu rencontrer l’une de ces salariés, Saïda « Siam » Mirzoeva. Productrice associée chez Dontnod Eleven depuis mars 2016, elle a fait ses armes de graphiste puis de productrice chez Cyanide et Eugen Systems, mais elle est surtout l’une des rares personnes à porter publiquement la parole des petites mains du jeu vidéo. Un engagement qui a pris un nouveau tour en mars dernier avec la fondation du rassemblement inclusif du jeu vidéo (RIJV) dont elle a été l’un des moteurs.