C’est une révélation explosive que Conspi PC vous fait aujourd’hui. Alors que l’affaire de l’Obra Dinn est résolue depuis près de deux ans, nous avons mis la main sur des documents qui prouvent un mensonge d’État. « Démembré par une bête féroce », « tombé à la mer », « poignardé »... Ces morts, que l’enquêteur mandaté par la compagnie des Indes avait consignées dans son rapport final, ne sont que des inventions farfelues. Un dossier de 3 800 pages, dérobé à l’administration américaine par un lanceur d’alerte, atteste en effet que les 51 marins ont tous été assassinés par des agents de la CIA. Le but ? Éviter que les nombreux sympathisants communistes parmi l’équipage dévient le navire et sa précieuse cargaison vers Cuba. De quoi expliquer les photographies exclusivement en noir et blanc prises par l’enquêteur, qui a voulu ainsi dissimuler les nombreux drapeaux rouges accrochés dans le navire.