Kahn Lusth le 13 juin 2018
Les mauvaises manif'

Attendu pour la première moitié de 2018, Black Desert Online posera finalement ses valises sur Xbox One cet automne, si l’on en croit le trailer qui vient d’être diffusé à l’E3. Et pendant ce temps, sur la version PC du titre, les joueurs continuent de gueuler comme à leur habitude. Désormais, le sujet qui fâche serait « l’incapacité de Kakao Games » à endiguer un phénomène de triche qui prend de l’ampleur sur les serveurs du jeu. De nombreux margoulins utiliseraient en effet des logiciels qui leur permettent de se déplacer beaucoup plus rapidement, afin de transformer les plus intensives séances de farming en de petites balades champêtres. Un sujet qui devient préoccupant lorsqu’on sait que toute l’économie de Black Desert est gérée par ses joueurs. En réponse, Kakao a donc assuré que 1337 (oui, oui) tricheurs ont été bannis depuis la dernière gueulante de leurs clients. Et comme on pouvait s’en douter, les joueurs ne sont toujours pas contents, puisque le studio a déclaré à peu près en même temps que 8,5 millions de comptes ont été créés sur Black Desert depuis son lancement. Deux chiffres qui, mis en face à face, laissent effectivement penser que les développeurs seraient en train de patauger sévèrement face aux tricheurs et que, ô surprise, les joueurs n’ont pas fini d’organiser des manifestations sur les serveurs.

L.F. Sébum le 29 mai 2024
Fin de projekt

Trois ans et demi après l’accouchement, que les responsables de la maternité ont qualifié de « difficile », l’enfant est enfin sorti d’affaire et des mains des médecins. Pour la première fois, ce mois de mai, plus personne chez CDProjekt ne travaille sur Cyberpunk 2077. Le projet est donc officiellement terminé, et sa réputation sauvée par la sortie de Phantom Liberty. C’est donc un double message d’espoir que CDProjekt nous adresse : il est non seulement possible de sauver un jeu qui avait mal commencé, mais aussi de passer à autre chose une fois qu'on le considère terminé. Non, le jeu-service n’est pas une fatalité, des solutions existent, parlez-en aux développeurs de AAA près de chez vous. LFS.

L.F. Sébum le 28 mai 2024
Pauvres diables

Loin de moi l'idée de leur jeter la pierre, équilibrer l'économie d'un jeu en ligne doit constituer un casse-tête sans nom auquel je n'aimerais pas me frotter. Mais bon, c'est tellement drôle que je vais quand même me moquer un peu. Après avoir passé des mois à ne pas savoir quoi faire de toute la thune qu'ils accumulaient en participant au endgame, les joueurs de Diablo 4 ont été durement frappés par le patch « loot reborn » déployé lors de la dernière saison. Ce dernier a complètement remis à plat l'itémisation et a contraint les joueurs amateurs de bon matos à claquer des fortunes pour améliorer leur équipement. Résultat, tout le monde est désormais fauché comme les blés au royaume de Sanctuary et Blizzard songe à déployer une sorte de plan Marshall pour relancer l'économie du continent. LFS

 

L.F. Sébum le 27 mai 2024
La Familia grande

On connaît les employés : toujours prompts à se plaindre plutôt qu'à remercier leur entreprise pour tout ce qu'elle fait pour eux. C'est ainsi que certains salariés licenciés lors du rachat de leur studio par Microsoft ont trouvé le moyen de se plaindre (on croît rêver !) après avoir reçu un cadeau de leur ex-employeur. Ainsi David Tangney, producteur chez Blizzard dégagé suite à l'acquisition d'ActiBli, et Jorge Murillo, ex-level designer chez Blizzard, ont râlé sur les réseaux sociaux, tout ça parce que Microsoft a eu la gentille attention de leur envoyer un T-shirt et un un sac à dos sur lesquels était écrit « Bienvenue dans la famille ! » quatre mois après les avoir lourdés. Jamais contents. LFS.

Ellen Replay le 24 mai 2024
C'est pas l'homme qui prend Messmer

Le 21 juin est une date que j'ai marquée au fer rouge sur mon calendrier pour plusieurs raisons : déjà, parce que ce sera l'été et que plein de gens seront en train de folâtrer dehors sous un soleil radieux, au moment même où des millions de joueurs fermeront leurs volets pour se faire castagner par les créatures qui rôdent dans les paysages de l'extension Shadow of the Erdtree d'Elden Ring. La dernière bande-annonce du DLC vient de sortir, et j'ai désormais choisi mon camp : je ferai partie de l'armée d'êtres humains en manque de mélatonine qui tenteront de défaire Messmer l'empaleur, dont on ne sait pas grand-chose si ce n'est qu'il a lancé une guerre dévastatrice sur l'Entre-terre et qu'il va tous nous faire perdre cinq ans d'espérance de vie. ER.

Izual le 23 mai 2024
Fantôme égérie

Il est né le divin portage, sonnez shamisens, résonnez hichirikis : Ghost of Tsushima est enfin dispo sur PC. Ce jeu d'action / infiltration dans le Japon médiéval, que Noël Malware qualifiait de « meilleur même que la plupart des Assassin's Creed » en lui décernant 8/10 à l'été 2020, fait un énorme carton sur Steam grâce à un portage de bonne qualité, avec mode multi, support des écrans larges et compatibilisé DLSS3 / FSR3. Un seul écueil : le prix. Soixante euros pour un jeu vieux de quatre ans, je trouve ça légèrement abusé même en tenant compte du fait que l'extension (qui se déroule sur une nouvelle île) est incluse dans cette director's cut. Mais comme le professait une célèbre penseuse japonaise : « zen, restons zen. Du sang-froid dans les veines. » I.

Izual le 22 mai 2024
La défiance règne

Ubisoft a sorti hier son nouveau FPS multi, XDefiant. Oui, encore un FPS multi, mais attention, préparez-vous à être séduit : celui-ci est free-to-play. Non, allez, son argument-massue : faire se rencontrer les univers Ubisoft, ce qui ressemble plus à un fantasme de responsable marketing que de joueur mais écoutez, ça n'a pas l'air si mal. Les premiers retours sont positifs et la perspective d'incarner un genre de Sam Fisher (Splinter Cell) capable de se rendre invisible, un soldat des forces spéciales (Ghost Recon) ou un révolutionnaire soigneur (Far Cry 6) en fait un hero shooter plutôt convenable sur le papier. Hélas pour moi, XDefiant mise tout sur l'action rapide et le skill, ce qui en fait le paradis des gamins de 12 ans qui sèchent les cours d'histoire-géo et l'enfer des dinosaures incapables d'aligner un headshot en moins de 0,3 secondes. I.

Ellen Replay le 17 mai 2024
Certains l'aiment shogun

Le nouveau Assassin's Creed, autrefois nommé Assassin’s Creed Codename Red en interne, a désormais un vrai nom : Assassin’s Creed : Shadows. Les premières images de gameplay seront dévoilées lors de la conférence Ubisoft Forward du 10 juin, mais pour le moment, on sait que ça se passera dans le Japon féodal, plus précisément durant l'époque Sengoku – et que ce sera un projet à grande échelle qui lorgnera plutôt du côté de Valhalla que de Mirage. Si on se fie à la première bande-annonce, les environnements ont l'air à tomber par terre, tandis que les dialogues sont à se taper la tête contre un mur : « Qui sers-tu ? – Nous agissons dans l'ombre... – ... pour servir la lumière » peut-on entendre de la bouche de trois personnages. Pas de doute c'est bien une grosse production Ubi, mais probablement celle qui me donne le plus envie depuis longtemps. Sortie prévue pour le 15 novembre 2024. ER.

Ellen Replay le 16 mai 2024
Lara et la matière

Amazon vient d’annoncer qu’une série en live action adaptée de Tomb Raider était en projet pour Prime Video, en plus de la série d’animation dont la bande-annonce avait été révélée par Netflix il y a quelques mois. Je ne sais pas trop quoi faire de cette information, dans un monde où on peut aussi bien avoir des séries réussies comme Arcane et The Last of Us, que des projets plus mitigés comme Fallout (« Une adaptation qui oublie ses racines mais réussit à accoucher d'une seconde moitié potable », a commenté notre expert Izual entre deux conférences sur la diplomatie nucléaire et les structures relationnelles des habitants d’Arroyo). La bonne nouvelle, c’est qu’on sait que la talentueuse Phoebe Waller-Bridges (Fleabag, Killing Eve) est associée au projet en tant que scénariste, et ça me suffit déjà pour lui donner sa chance. ER.

Ellen Replay le 15 mai 2024
Boire le calice jusqu’à la Liche

Dead by Daylight, le jeu d’horreur asymétrique avec lequel je saoule mes collègues à raison d’une fois par jour, poursuit sa quête effrénée de licences : après Alien et Chucky, les prochain chapitres majeurs du jeu seront sur le thème de Donjons et Dragons et Castlevania (ce qui paraît très aléatoire dit comme ça, mais on parle quand même d’un jeu où on peut incarner un Nicolas Cage qui répare des générateurs sous le regard menaçant de Ghostface, ça fait quand même un petit moment que leur ligne éditoriale est ouverte à toutes les excentricités). Le jeu se verra aussi bientôt agrémenté d’un mode 2V8 : deux tueurs contre huit survivants sur une carte beaucoup plus grande, ce qui promet un merveilleux chaos. ER.

ackboo le 10 mai 2024
Non mais cette fois-ci, ça se passera bien

De nombreuses pratiques calamiteuses se sont généralisées dans le jeu vidéo depuis 20 ans – les éditions collector à 90 €, Denuvo, les Season Pass, les DLC à 20 €, les microtransactions et j'en passe. Une seule peine encore à s'imposer : la publicité in-game. Oh bien sûr, il y a eu des tentatives, mais elles sont finalement restées isolées. « Attendez, on s'en occupe ! », annonce fièrement Electronic Arts lors d'une conférence avec ses investisseurs. Comme le rapporte Tom's Hardware, le boss de l'éditeur américain est dans les starting-blocks : « La publicité est un vecteur de croissance important pour nous. [...] Nous avons des équipes qui travaillent à la façon dont nous allons mettre ça en place de manière réfléchie. » Spoiler : ça ne sera pas réfléchi du tout, et il y aura des émeutes lorsque les gens se taperont des pubs McDonald's et Starbucks dans le jeu qu'ils ont payé 70 €. A.

ackboo le 9 mai 2024
Community manager : un métier à haut risque

L'affaire Helldivers 2 se calme depuis que Sony a fait marche arrière sous la pression des joueurs. Mais l'éditeur japonais s'est discrètement vengé. Le community manager du jeu, un certain Spitz, vient ainsi d'être licencié. Il faut dire qu'il a fait fort : lorsque la fronde des joueurs a commencé, il les a encouragés, sur les canaux officiels, à demander un remboursement et à poster des critiques négatives sur Steam. Il semble avoir été entendu, puisque la note du jeu s'est écroulée en quelques heures le week-end dernier pour devenir « extrêmement négative » (elle est depuis revenue à « moyenne »). Déclaration de Spitz sur le Discord officiel du jeu, rapportée par That Dark Place : « Mon job était de représenter la communauté, et c'est ce que j'ai fait. » Alors non, ça n'est pas le boulot d'un community manager, mais chapeau pour le courage et l'audace. A.

ackboo le 8 mai 2024
Alan, réveille-toi

Il n’est pas exagéré de dire qu’Alan Wake 2 a cartonné. Le jeu de Remedy fut un succès critique en 2023, puis s’est écoulé à 1,3 million d’exemplaires. Pourtant, dans son dernier rapport financier, le développeur finlandais révèle qu’Alan Wake 2 n’est toujours pas rentable. Il faut dire que Remedy n’a pas fait les meilleurs choix. Sur PC, le jeu n’est disponible que sur l’Epic Games Store, ce qui reste une excellente technique pour perdre des ventes. Sur Xbox et PlayStation, il n'a été proposé qu'en version dématérialisée, alors que les boîtes de jeu « à l’ancienne » représentent encore 50 % des achats sur consoles. Cela n’est pas (encore) dramatique pour le studio – le jeu va continuer à se vendre et sortira probablement un jour sur Steam –, mais cela montre que dans l’industrie folle du jeu triple-A, même un « million-seller » ne pèse plus grand-chose. A.