Bon, j’ai pris Eventual Hero, mais j’avais le choix. En vérité, je voulais mentionner la jam Pippin Barr. Pour une raison tout à fait idiote : pour une fois, l’intitulé sibyllin contenait des tonnes de micro-consignes potentielles. Pippin Barr est un type qui lance régulièrement des pitchs de jeux perchés sur Twitter (en voici une sélection : cpc.cx/hpi). La consigne de la jam était donc de réaliser l'un d'entre eux. Neil Knaught n’a peut-être pas fait le plus beau de ces jeux (notez qu’à l’heure où j’écris ces lignes, la jam vient de se terminer et que je n’ai pu épuiser les 66 propositions), mais il a choisi mon pitch favori : « Le héros n’est jamais tout à fait prêt à partir. Il passe son temps à s’étirer les mollets et à ranger son appartement. » Le héros de Neil Knauth s’étire bien davantage que les mollets, mais à voir ainsi mon quotidien, les trois heures qui séparent systématiquement la sonnerie de mon réveil de mon départ du domicile, faites de menues tâches insignifiantes et de postures de yoga, j’ai loué autant la justesse de l’idée que celle de l’exécution.