Depuis sa sortie chaotique, pleine de problèmes d’équilibrage et de serveurs en rade, Diablo III attire les critiques. Si nombre d’entre elles étaient justifiées en 2012, Blizzard a depuis fait énormément pour corriger le tir, à tel point que parler de « correction de tir » tient désormais de l’euphémisme. C’est toute la pièce d’artillerie que Blizzard s’est attelé à modifier, la remplaçant morceau par morceau jusqu’à ce que, tel le bateau de ThéséeNote : 2, il ne reste plus grand-chose du jeu original. L’extension Reaper of Souls, sortie en 2014, y est pour beaucoup. C’est à elle que l’on doit, entre autres nouveautés, un mode aventure qui permet au joueur de remplir des quêtes aléatoires dont il choisit librement la difficulté. Ce nouveau mode, ajouté à l’origine pour donner aux joueurs déçus quelque chose à faire une fois la campagne terminée, est aujourd’hui le seul pratiqué sur les serveurs – réduisant le mode histoire, seul présent au lancement du jeu, au rang de formalité à remplir pour en ­débloquer l’accès.

Note 2 : Oui, c'est un article à thématique Antiquité grecque.