Cette expérience bouleversante n'a fait que confirmer ce que je pensais, enfant, durant ces heures passées à m'ennuyer en classe : les écoles ne sont jamais que des bâtiments carcéraux. Vous avez des cellules (on les appelle « salles de classe »), des surveillants, un temps découpé en tranches et rythmé par des sonneries sinistres, un comptage régulier des détenus (l'appel en début de cours) et des sanctions terribles en cas de tentative d'évasion (aussi appelée « faire l'école buissonnière »). Ajoutez des barbelés autour d'une école primaire et vous pouvez immédiatement la transformer en quartier de haute sécurité pour djihadistes. C'est probablement parce qu'il fit lui aussi ce constat que Ryan Sumo s'est lancé dans Academia. Les prisons, il connaît : ce Philippin a été l'artiste principal de Prison Architect. Comme le petit malin qu'il est, Ryan s'est dit qu'il suffirait probablement de changer deux ou trois graphismes du jeu pour en faire un simulateur d'école convaincant.