Faisant suite aux événements de Vermintide, ce nouvel opus prendra naturellement place dans l'univers médiéval-fantastique de Warhammer Battle. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui, comme moi, ont fait un AVC lorsque Games Workshop avait transformé cet univers afin de créer un nouveau Warhammer du nom de Age of Sigmar, plus propret et au design honteusement moderne. Nous sommes donc toujours dans ce monde crasseux et sombre où, après avoir contré une invasion de skavensNote : 1 dans la ville d'Übersreik, nos cinq héros déménagent jusqu'à la ville fortifiée de Helmgart pour faire face aux forces du Chaos qui progressent à toute vitesse au sein de l'Empire. Pire encore, les membres de ce blitzkrieg médiéval semblent avoir juré allégeance à Nurgle, un dieu maléfique qui adore les maladies, la pourriture et le frigo de notre rédaction. Et, comme pour donner raison à cet ancien président français qui a déclaré un jour que « les emmerdes, ça vole toujours en escadrille », les skavens ont profité de la situation pour s'allier avec le Chaos. Non, c'est pas la joie mais au moins, vous avez une grosse épée. Ou un gros marteau. Ou un arc avec de grosses flèches.

Note 1 : Des hommes-rats qui vivent sous terre et sentent le fromage.