« Là, cette chaîne, elle bouge ! Ah non, fausse alerte... Attendez, cette chaise qui nous regarde ! OK, désolé, désolé, je me suis encore planté. » Le moins que l'on puisse dire, c'est que Witch It rend complètement parano. Dans un serveur de seize âmes maximum, une poignée de joueurs se voient attribuer aléatoirement le rôle des chasseurs au début de chaque round. Enfermés dans leur pièce, ils entendent à l'extérieur des tas de bruits bizarres qui indiquent que les sorcières se cachent en attendant leur arrivée. La porte s'ouvre et là, le débutant se sent complètement paumé. Non pas que le jeu soit du genre compliqué (il est même très facile à prendre en main), mais parce que les quelques minutes allouées à son équipe pour tuer les sorcières semblent bien maigres devant la quantité d'objets qui traînent dans chaque niveau. Alors, d'un simple clic gauche, on commence à envoyer des cailloux un peu partout, jusqu'à ce qu'une chopine se mette à crier de douleur et se fasse la malle en rampant au sol. Simple et efficace, surtout en bonne compagnie, Witch It devient hilarant lorsqu'on passe dans l'autre camp.