La réalité, c’est qu’on est ici en présence d’un jeu pour ackboo. Mais pour une raison indépendante de sa volonté, notre expert n’était pas disponible, et voilà que je le remplace au pied levé. Au programme de ce Helium Rain en accès anticipé, de la gestion, de l’espace, du vol newtonien (j’ignorais que cela existât), et même de la diplomatie et des interventions armées. Ce que, je crois, certains spécialistes désignent au moyen d’une invraisemblable quantité de X censée décrire l’exploration, l’expansion, l’exploitation et l’extermination qui en font tout le sel. En l’occurrence, comme souvent, vous démarrez la partie avec un seul vaisseau. De taille modeste, il ne peut transporter que deux chargements de cinquante unités et un passager à la fois. Une fois que vous avez donné un nom à votre petite compagnie de fret astronomique et choisi les couleurs de votre bannière, vous voilà parti à la conquête de l’espace et des crédits. Car on est ici dans une économie capitaliste assez classique, et loin des préoccupations environnementales qui m’animent d’ordinaire, il faut grandir, grossir, et prospérer sans limite.