D'accord, Hellsign n'est pas vraiment une adaptation de Ghostbusters. Loin de la comédie pulp façon Ivan Reitman, l'ambiance est plus proche de celle des vidéos « paranormal » de YouTube. Vous savez, ces machins urbex complètement pétés dans lesquels des types rentrent par effraction dans une ferme abandonnée pour jouer à Blair Witch et se faire peur tout seuls avec une Maglite et un appareil photo. Ben voilà, c'est pareil, sauf que les fantômes existent vraiment. Aidé de l'équipement habituel dans ce genre d'activité (détecteur de perturbations électromagnétiques, lampe à lumière noire, amplificateur de sons, fusil à pompe car on n'est jamais trop prudent...), vous allez explorer maison hantée après maison hantée, recherchant des indices dans une sorte de jeu de « chaud et froid ». Quel que soit l'outil utilisé, le principe reste le même : une fois que vous aurez suivi les traces de sang au sol, ou trouvé la source de hurlements fantomatiques, vous obtiendrez un indice, que vous pourrez revendre ou bien utiliser pour identifier la créature à l'origine de ces phénomènes surnaturels, gagnant au passage un petit bonus d'expérience.