À la rédaction de Canard PC, les opinions divergent : pour ackboo, le mieux, c’est de se constituer un petit pécule et d’être prêt à foutre le camp dès que les choses déraperont. Pour Izual, il faut s’attaquer au système tout de suite, maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Kahn Lusth, quant à lui, est un peu inquiet, mais il se dit qu’avec suffisamment d’essence dans sa tronçonneuse, ça devrait passer. Noël Malware s'en fout, du moment que tout brûle. Quant à Louis-Ferdinand Sébum, il hausse simplement les épaules en répétant : « De toute façon, on va tous crever. » Bref, face à l’imminence de la catastrophe, qu’elle soit climatique, bactériologique, sociale ou – c’est le plus probable – les trois à la fois, personne n’est tout à fait d’accord sur la solution à adopter. Du coup, dans le doute, on a relancé The Division 2 pour tirer bêtement sur des punks à chiens.