Si vous venez de répondre par la négative à cette série de questions, veuillez consulter un autre article car Port Royale 4 n'est pas fait pour vous. Et laissez-moi vous dire que vous me dégoûtez, vous et votre petit mépris bourgeois de la liberté car, ici, pas question de s'encombrer d'une étiquette puisque le joueur ou la joueuse peut endosser n'importe quel rôleNote : 1. Un gouverneur qui manage sa ville en construisant des bâtiments ? Une corsaire envoyant les ennemis de sa nation par le fond ? Un marchand qui fait transiter des marchandises entre les villes pour maximiser ses profits ? Voilà un programme, ma foi, plus alléchant qu'une bouteille de Kraken qui n'a pas encore été débouchée. Mais surtout, loin d'être un gloubiboulga de genres, Port Royale 4 propose d'ores et déjà des mécaniques assez étendues pour chaque pan de son gameplay, qu'il s'agisse du vent qui affecte la vitesse des embarcations sur la carte, ou de la gestion de chaque patelin qui permet d'accoler intelligemment nos bâtiments pour profiter au mieux de leurs synergies. Ça va ? Je ne sens pas trop la sueur là ?

Note 1 : En dehors bien sûr du mode campagne qui vous donnera des objectifs précis à accomplir.