L.F. Sébum

385 articles
Les fangames Doom - Artisanat des enfers

Doom n'a pas seulement inspiré des expérimentations artistiques. Comme tous les titres qui ont marqué leur époque, il a aussi été à l'origine d'un nombre considérable de « fangames », ces petits jeux gratuits développés au mépris du droit d'auteur par les admirateurs d'une licence.

Comment ça marche, le moteur de Doom ? - Les entrailles de l'Enfer

Mais au fait, comment ça marche, Doom ? Si vous vous êtes un jour posé cette question, rassurez-vous, vous n'êtes pas le seul. La plupart des joueurs et des développeurs, tombés sur le cul un matin de décembre 1993, sont passés par là. Eh bien grimpez dans le camion, chauffe Marcel, aujourd'hui on vous explique comment fonctionne le moteur id Tech 1 qui, avec même pas 40 000 lignes de code C, a révolutionné le jeu vidéo.

Everything Everywhere All at Once

À l'heure où vous lirez ces lignes, à moins que vous n'ayez trouvé ce numéro dans la salle d'attente d'un médecin en 2025, coincé entre un vieux magazine sur la guerre sino-américaine et un autre sur les obsèques d'Elizabeth II, Everything Everywhere All at Once ne sera pas encore dans les salles françaises. Qu'importe.

Aliens: Dark Descent - Xéno le guerrier

On pense valoir mieux que les autres. On se dit qu'on n'est pas un gros naïf, qu'on ne se laissera pas avoir par une marque, qu'on ne se tapera pas dix heures imbitables de The Book of Boba Fett simplement parce qu'il y a écrit Star Wars sur l'étiquette. Et puis on réalise que, de tous les jeux de SF gore sur lesquels s'est ouvert le Summer Game Fest, on ne se souvient que d'un seul un mois plus tard : celui avec des xénomorphes.

Les jeux pornos amateurs - J'ai le Itch.io qui me démange

Si les simulateurs de sexe gonzo pleins de modèles 3D à gros seins et les dating sim hentai représentent une part importante des jeux pornographiques, ils ne sont que le baobab qui cache une vaste forêt de jeux amateurs. Charlotte Courtois, doctorante à l'Université de Montréal dont la thèse porte sur l'histoire des jeux vidéo pornographiques sur Commodore64 et ZX Spectrum, a accepté de m'en parler.

Mais pourquoi jouent-ils à des jeux pornos ? - Pas si pervers pépères

Le jeu porno, c'est de l'argent, des gadgets en plastique, des studios de développement, bref, tout un marché. Mais ce sont aussi des joueurs, sans qui rien du reste n'existerait, que j'ai eu envie de rencontrer pour leur poser une question toute bête, mais essentielle : mais au juste, pourquoi est-ce que vous jouez à des jeux pornos ?

Age of Mythology - Il nous Prométhée la lune

Comme chantait à peu près le poète, « Quatre-vingt-quinze fois sur cent, les futurologues se plantent en prédisant ». C'est sans doute pour ça qu'on les paye : face à un avenir incertain, il est rassurant de voir qu'un expert est aussi incompétent que le péquin moyen. Mais il y a un domaine dans lequel leur capacité à foncer dans le mur tient du génie : les spin-off.

American Theft 80s - ♫ C'est le plus naze des voleurs… ♪

Billy Joe a du mal à enfoncer un clou. Je le vois agiter son marteau en l'air, de droite à gauche, comme un encensoir. Au moins, pendant ce temps, il est occupé. J'en profite pour escalader la clôture du parking où est garée sa caravane et piquer sa vieille télé. La nuit va être longue.

System Shock - Fin du choc sceptique

Autant l'avouer tout de suite : je n'avais pas une confiance immodérée dans le remake de System Shock. Et par « pas immodérée », je veux dire « convaincu qu'on fonçait vers l'incident industriel », d'autant que le dernier projet sur lequel Warren Spector avait eu un rôle de consultant était Underworld Ascendant, dont la légende dit qu'à chaque fois qu'on évoque son nom, un de ses développeurs éclate en sanglots.

 

Tactical Breach Wizards - RAID sur le côté

Je le répète depuis 1995 et le très regretté Cybermage : il y a dans ce monde trop de jeux où l'on tire avec un flingue et de jeux où l'on jette des boules de feu, mais pas assez de jeux où l'on tire avec un flingue tout en jetant des boules de feu. Tom Francis, semble-t-il, est du même avis, c'est pourquoi ce journaliste devenu développeur de jeux (on lui doit Gunpoint et Heat Signature) a décidé de faire d'une de ses blagues récurrentes de plumitif une réalité.