Perco

136 articles
Air, Land & Sea : Bestioles en Guerre - Général Patoune

Depuis l’enfance, on nous abreuve d’âneries : « Travaille dur et tout marchera bien », « Quand on veut, on peut », etc. Un des plus gros mensonges ? « C’est la beauté intérieure qui compte. » Non. Travaille ton look coco, sinon tout sera plus difficile.

Lipogram - Un hippo et au lit !

Lipogram se fonde sur un fait scientifique : les hippopotames courent comme des dératés. Jusqu’à plus de 40 km/h sur la terre ferme. C’est le genre de chose importante à savoir dans la vie.

Bubble Stories - À devenir mabulle

Nous vous conseillons un jeu qui va : 1) Vous saouler, 2) Vous saoouuuler, 3) Vous faire demander pourquoi vous avez fait des enfants, 4) Tout plaquer pour devenir éleveur solitaire de lamas. Ça fait envie, hein ? Mais vos tout-petits de trois ans, eux, vont adorer explorer avec vous Bubble Stories.

Akropolis - Welcome to Rupture

Ça va vous surprendre, mais j’aime bien les jeux de plateau. Ça me détend, ça me vide la tête. Loin des petits tracas de la vie quotidienne, l’esprit baguenaude et s’apaise. Tout guilleret, on s’étonne à penser à des broutilles sans conséquences, du genre : C’est quoi, « avoir une âme » ?

Rencontre avec les éditions BLAM ! - Le dessous des Cartaventura

BLAM ! Un nom qui sonne comme un coup de poing, cachant un acronyme plus bucolique : Between Lake And Mountain. Un éditeur annécien qui, malgré sa relative jeunesse, a commencé à se faire un nom. Rencontre avec Simon Villiot, son directeur éditorial.

Summoner Wars (seconde édition) - Last Faction Hero

Je ne joue plus à Magic, plus depuis vingt ans. Trop de cartes, trop d’investissement, trop cher. Plus le temps ou la patience, je ne sais pas. Summoner Wars n’a pas grand-chose à voir avec Magic. Sauf qu’il arrive à me procurer la même émotion, qu’il me transporte pendant une heure de permanence au lycée, quand tout était plus simple.

Petits Peuples - Je s’appelle grue

Théorème personnel : un jeu visuellement enfantin, mignon, voire flirtant avec le féerique, cache en réalité souvent un sombre fond et incite aux pires crasses entre joueurs. Ici, de minuscules ethnies de gnomes se pourrissent la vie avec une tortue portant une grue sur le dos, pour devenir le plus gros promoteur immobilier du jardin. J’ai mentionné l’omniprésence des morpions ?

Bitokū - L'âne Troptrop ?

Perçons l’abcès qui pointe dans certains de vos esprits. Ça me coûte, mais ça me coûte ! Bon, allons-y : Bite au cul ! Comme une bite et un cul. Bite… au… cul. Voilà, c’est bon ? On peut parler du jeu (soupir) ?

Arkham Noir : Affaire #3 Gouffres Insondables de Ténèbres - R’lyeh les indices

Ce jeu est une réussite. Attention, pas au sens « il est réussi », mais c’est une réussite. Il se trouve qu’en plus, c’est assez réussi. C’est rare pour une réussite. Vous suivez ?

Les histoires sans fin - Quand les joueurs vont au bout du jeu

Toute activité se prête aux records. Saviez-vous qu’un Australien avait 203 tatouages des Simpson ? Les joueurs à qui nous avons parlé ne cherchent pas une place dans le Guinness Book. Simplement, un jeu les a frappés au cœur et pris une énorme place. Parfois toute la place.