Untitled

76 articles
Everybody lies - 120 Batman par minute

On serait tentés d’être accusatif : à force de décliner les jeux et les licences à tout-va, c’est l’intérêt qui va décliner. Détective, c’est à peu près la preuve par pas neuf. Il y avait celui de base, le 16+, et ses deux extensions. Puis une version nommée Saison 1, un peu plus simple d’accès, et Vienna Connection. La version Dune attend sa VF. Et pouf, vient d’arriver en VO et donc plus tard en français la version nananana nananana Batman !

Root - Le jeu de rôle - Racines et corneilles

Avec le jeu de société du même nom, il y avait déjà de quoi être sur la Root toute la sainte journée. Dans cet affrontement sylvestre où l’on se dispute les clairières, chaque faction (les oiseaux, les rongeurs, les gros minets…) a sa mécanique propre. Il y a aussi un brin de fluff, et je ne parle pas que des oreilles des protagonistes : l’asymétrie est explicitée par le lore. La tentation de développer tout ça était grande, et c’est ce qui aurait donné lieu à l’adaptation en jeu de rôle.

Encyclopedia - Chassez le naturaliste, il revient au tableau

Des jeux de gestion, il y en a plein, des spatiaux et des ruraux, des durs, des doux, pour tous les goûts. Mais ce qui fait dresser l’oreille, c’est la promesse d’une expérience avec une cohérence thématique, qui permet de partager ces « gros » jeux avec des potes moins férus de calcul stratégique.

Turing Machine - Allô, allô, Monsieur l’ordinateur…

Les informaticiens de jadis manipulaient des orgues de barbarie, à ceci près qu’ils ne jouaient jamais Le temps des fleurs, parce qu’on ne peut pas avoir tous les vices. Cette technologie de la carte à trou, c’est ça que Turing Machine veut restituer dans un jeu de déduction.

Festivals et accessibilité - Des lieux pas si communs

Ce que je préfère en festival, c’est jouer avec des personnes de tous horizons, dont je ne sais rien à part qu’elles jouent vert et défensif ou qu’elles ont su dessiner Louis XV avec des légumes. Cette image d’Épinal très We are the world n’est pas forcément fausse. Sauf que pour vraiment pouvoir tomber sur n’importe qui en festival, il faut que ces événements puissent être accessibles à tous. Économiquement, la plupart des conventions sont gratuites ou peu chères, ce qui d’ailleurs relève généralement d’une volonté de ne pas rester entre passionnés. Mais concernant l'accessibilité aux différents types de handicaps, autant vous dire que c’est encore en travaux.

Dune Imperium – L’Avènement d’Ix - Que change le Ix-factor ?

Les extensions, ça revient souvent à faire détresse, parce que ça pose des tas de questions. Pour commencer, comment ne pas titrer un texte sur l’add-on de Dune : « Et de deux » ? D’un autre côté, est-ce que ce n’est pas 300 % éculé ? Pour continuer : c’est quoi, une bonne extension ? Faut-il qu’elle change le jeu, qu’elle y permette de nouvelles manières de gagner, ou qu’elle le prolonge ? Et le fameux : c’était quoi ce point de règles déjà ?

NOC - Who’s there ?

J’en avais d’autres, des jeux de mots, je me serais fait le plaisir de citer Jules Romain, malheureusement le bouquin le précise très vite : avec pas mal de références d’Europe de l’Est, ça se prononce « Nots ». Mais je ne vais pas me laisser démonter pour si peu, car ce jeu rétrofuturiste ne se fonde pas que sur la nots-algie.

Paquet de chips - Lady Lay’s (je pense à vous bien souvent)

Les jeux d’été sont divers* mais des fois ils se posent sur la nappe de pique-nique comme des évidences. Chapeau au trompe-l’œil de Paquet de Chips, en Tyr-éelle ou presque, ludiscore à l’appui. D’ailleurs, comparez avec la version US : c’est rouge, ça oublie l’aspect « à l’ancienne » et l’image qui tente d’évoquer la légèreté.

La fin des artichauts - Poids plume ou poivrade, il a un bon fond

C’est l’histoire d’une dame qui n’est pas une grosse légume dans le monde du jeu mais qui a su partir d’une graine d’idée et la faire pousser jusqu’à une boîte qui ne raconte pas de salades.

Du JDR en solo - Rôle by myself

« Une envie de jeu de rôle, ça n’attend pas ! » Non, cet emprunt lamentable à une pub Peugeot ne vise pas à vous vanter les mérites du jeu sans matériel en voiture (quoiqu’on pourrait parler de Ribbon Drive…), mais simplement à évoquer les bénéfices du jeu de rôle solo. Car en plus d’être – vous l’ignorez peut-être – possible, il est évidemment antioxydant et donne le poil brillant.