L'armée dit "salut !"

Après vingt ans de bons et loyaux (enfin, surtout loyaux) services, America's Army va fermer ses portes. En tout cas ses serveurs officiels, ce qui permettra aux quelque 300 petits soldats qui continuent d'y grenouiller de continuer à s'entretuer sur des serveurs privés. Par ailleurs, le jeu officiel de l'armée américaine ne sera plus mis à jour, ce qui le condamne à terme à sombrer dans l'oubli, jusqu'à ce que des archéologues du jeu vidéo retombent dessus par hasard dans cinquante ans et se disent qu'un FPS dans lequel les deux équipes jouent les Américains et voient leurs ennemis sous les traits d'une armée ennemie générique avait sans doute été développé par un groupuscule de développeurs gauchistes. LFS

Dernières news jeu vidéo

Et si vous changiez l'orientation de votre canapé ?

Vous avez deux heures à tuer ? Téléchargez-moi tout de suite la démo de My Dream Setup qui vient d'apparaître sur Steam. Il ne s'agit pas vraiment d'un jeu vidéo, mais plutôt d'un utilitaire classieux permettant d'aménager une pièce. Le look low-poly, la gestion de la lumière et l'ambiance minimaliste produisent des résultats magnifiques. J'ai passé un après-midi entier à modéliser et réaménager virtuellement le coin bureau de mon salon, et suis en train d'envisager l'achat d'un pouf, d'une étagère Bestä et d'un ruban de leds RGB suite à mes expérimentations. Si My Dream Setup s'ouvre aux mods et rajoute un peu de souplesse dans la gestion de la pièce – elle ne peut être, pour l'instant, que rectangulaire –, je me vois facilement passer des dizaines d'heures dessus. La version finale est prévue pour le 20 février. A.

Pharaoh : A New Era a une date de sortie officielle : le 15 février. Pour mémoire, il s'agit d'un remake du glorieux city-builder égyptien de 1999, modernisé avec amour par le studio français Triskell Interactive. A.
Not so Dead Space

Tout le monde pensait que The Callisto Protocol serait le nouveau Dead Space. Il s'avère que le nouveau Dead Space est plutôt... Dead Space. Enfin son remake, produit par le studio Motive, à qui l'on doit les très corrects Star Wars : Squadron et Star Wars : Battlefront II. Sorti sur Steam il y a trois jours, il enfonce déjà salement son rival direct. Ses pics de fréquentation dépassent les 30 000 joueurs, contre 17 000 pour The Balisto Proctologue au mieux de sa forme. Ellen Replay est en ce moment même en train d'y jouer (elle est là, à côté de moi, je l'entends sursauter de peur en poussant des petits cris d'épouvante), le test complet arrive donc d'ici dans quelques jours. A.

À quoi vous jouez ?

L’enquête « lecteurs » de Canard PC menée fin 2022 a rassemblé plus de 3 000 réponses complètes malgré la longueur du questionnaire, ce qui nous permet de savoir à quoi ressemble le profil moyen du lecteur de Canard PC. C’est un homme (96 %) de 38 ans, cadre ou cadre supérieur (plus de 50 %). Les lecteurs les plus récents, ou les abonnés numériques, sont plus jeunes (34 ans) et plus souvent des femmes (8 % !). Ces nouveaux lecteurs nous ont connus via la vidéo ou les podcasts (à plus de 50 %) et ils sont encore plus satisfaits de Canard PC que les autres puisqu’ils nous notent à 17,7/20 (contre 17,4 pour la moyenne générale). Parmi vous, 65 % jouent aux jeux vidéo au moins une heure par jour et 49 % achètent un jeu vidéo au moins une fois par mois. 80 % jouent régulièrement sur PC, 50 % ont une Switch et 38 % une PlayStation 4 ou 5. Votre plateforme préférée est Steam (94 % y achètent), mais Gog.com est bien placé aussi (47 %), devant l’Epic Games Store (35 %) et le français Gamesplanet qui perce en 4e position à 13 %. Vos jeux préférés sont les RPG solo, les jeux d’action solo (FPS ou TPS), ainsi que les jeux de gestion et city-builders. Vous délaissez en revanche les jeux de sport, les jeux compétitifs et les MMORPG. Côté médias, seulement 6 % d’entre vous consultent un autre magazine papier de jeu vidéo, vous préférez sans surprise le web (60 %) ou la vidéo (68 %). Mais les sites d’information payants ne vous font pas peur car 41 % d’entre vous paient au moins un abonnement : Mediapart (15 %), Gamekult (15 %), Arrêt sur Images (12 %) et Le Monde (10 %) sont en tête. Merci à toutes et tous de vos réponses. Comme promis, trois d’entre vous ont été tirés au sort pour recevoir le jeu dématérialisé de leur choix, ils seront contactés par mail. ILF

Pire hâte des Caraïbes

Tout le monde à la rédac' aime le studio Mimimi, qui a créé les incroyables jeux d'infiltration Shadow Tactics et Desperados 3. Je suis donc plus qu'heureux de vous annoncer que le studio allemand n'a pas cherché à se réinventer pour son nouveau projet car il vient d'annoncer Shadow Gambit : The Cursed Crew, un jeu qui ressemble beaucoup à ses géniaux prédécesseurs. Sauf que cette fois, on n'esquivera pas les cônes de vision des ennemis au Japon médiéval ou au Far West mais dans les paysages enchanteurs des Caraïbes, en dirigeant un groupe de pirates mort-vivants. Ce contexte surnaturel a libéré l'imagination du studio, jusqu'ici quasi-cantonné à des compétences réalistes pour ses persos, alors attendez-vous à des portails dimensionnels, de la téléportation et de la manipulation du temps. Malgré un virage un peu trop cartoon à mon goût pour les graphismes, j'attends avec impatience la sortie, cette année, de cet alléchant Commandos chez les pirates. I.

Il faut revoir le protocol

À la base, les analystes financiers – quel triste métier – pensaient que The Callisto Protocol pourrait se vendre à 5 millions d'exemplaires. Mais ça, c'était avant, avant que Canard PC, dont les tests servent à donner le nord aux shareholders de toute la planète, n'assène un coup fatal avec son test. Du coup, les gens avec des costards revoient leur ambition à la baisse en se disant que 2 millions d'unités, finalement, c'est peut-être pas si mal que ça. Disons qu'en plus du test chez CPC, le faible 69 sur Metacritic fait passer la note du jeu dans un jaune tout pipi qui ne sent pas très bon, surtout avec la sortie imminente du remake de Dead Space. Allez, avec un peu de chance, le remake sera nul aussi et tout le monde pourra boire du champagne en se disant que de toute façon, il n'y a que ça. N.M. 

L'Awesome Games Done Quick 2023, événement qui s'est déroulé entre le 8 et le 15 janvier a, comme d'habitude, permis de lever un paquet de pognon pour la recherche contre le cancer, en l'occurrence un peu plus de 2,6 millions de dollars, ce qui porte le total à 43 millions depuis sa première édition il y a 13 ans, tout ça en jouant à des jeux très rapidement. N.M.
Nouvelle année, nouvelles dates

Steam a changé sa manière d'indiquer la date de sortie des jeux sur sa plateforme. Alors qu'avant, c'était un peu le Far West, la plateforme propose maintenant cinq options aux studios : la date exacte, le mois et l'année, le trimestre, l'année, ou pas de date qui devient « coming soon ». Sauf que. Sauf que, si un studio décide d'indiquer, par exemple, le trimestre, Steam, dans un souci de clarté pas très clair, retiendra plutôt le dernier jour du trimestre en question, comme une date limite. Si le studio choisit une année, le jeu sera automatiquement listé après les jeux du 31 décembre de cette année. Du coup, plutôt que de se retrouver avec des dates qui peuvent prêter à confusion, plusieurs studios qui n'avaient pas de date précise pour leurs sorties ont préféré laisser le champ vide, qui est donc devenu « coming soon ». C'est pour ça que Starfield, par exemple, ou Redfall, sont maintenant listés en « coming soon ». Voilà. Et pour la manière dont on fait les bébés, vous pourrez expliquer à vos enfants que c'est pareil. N.M.

C'est mort pour Carpenter

Après avoir annoncé l'année dernière qu'il serait bien chaud pour une adaptation cinématographique de Dead Space – Dieu seul sait pourquoi –, John Carpenter, qui n'a visiblement pas serré les bonnes mains, se venge comme il peut. Dans une interview pour Variety, il précise : « J'ai juste dit que je voudrais bien faire un film Dead Space, et depuis, tout le monde me demande quand est-ce que je vais le faire. Je ne vais pas le faire. Je crois qu'ils ont déjà un autre réalisateur et ils ne m'ont rien demandé. » Le « ils » en question étant, bien entendu, les illuminatis. Du coup, il crache un peu le morceau en dévoilant qu'il y aurait bien un film en préparation, ce qui est déjà, en soi, une mauvaise nouvelle, mais qu'il se fera sans lui, ce qui est, peut-être, une autre mauvaise nouvelle. Après, vous pouvez vous rassurer : il y a déjà un film Dead Space réalisé par Carpenter, et ça s'appelle The Thing. Je ne vois pas pourquoi il voulait en faire un autre. N.M. 

C'est Stéphane Boudon, directeur créatif du jeu, qui le dit : si Assassin's Creed Mirage sera plus ramassé, ce n'est pas seulement parce qu'il s'agit d'un soft reboot du premier, mais surtout parce que les joueurs sont fatigués des jeux à monde ouvert gigantesques. Espérons qu'à mesure que les joueurs vieilliront, on aura droit à des open worlds fermés et des fast-FPS lents, ce sera reposant.

 
Voir plus de News

Vous pouvez lire aussi

Mewgenics - The Binding of Whiskas

Comme le dit probablement l'une de ces fables de La Fontaine que personne ne connaît et qui porte un nom grotesque du genre Le Coucou et l'Hippopotame : « Rien ne sert de faire beaucoup, il convient de faire bien. » Ainsi d'Edmund McMillen qui, en une poignée de jeux, dont un en Flash et un spin-off, a su s'imposer, à tel point que chacun de ses projets est désormais un événement, même lorsque ledit projet est complètement perché.

Atomic Heart - Il est presque Prey

Pendant cinq ans, Atomic Heart est resté nimbé d’une aura de mystère. Lorsque le jeu s’est dévoilé par bribes, il a laissé apercevoir une sorte de BioShock soviétique. Sauf que la fois d’après, on pensait plutôt à un Stalker linéaire. Et puis à un Half-Life ouvert. Bref, on était largués. Jusqu’à ce que mi-janvier, un mois avant la sortie officielle, le studio Mundfish nous invite à jouer plusieurs heures à Atomic Heart pour en avoir le cœur atomique net une bonne fois pour toutes.

Fortune's Run - Deus Ex pris qui croyait prendre

Depuis combien de temps on n'a pas mangé une bonne immersive sim ? Allez, on va faire comme si Prey, Deathloop et Dishonored n'étaient jamais sortis pour remonter jusqu'au temps des dinosaures, avec Deus Ex et Thief. Non pas que ça ait une quelconque logique, hein. C'est juste que j'aime bien avoir raison, surtout quand je balance des assertions sans fondement.

Les attentes 2023 de la rédaction - Parce qu'on ne fera pas pire que 2022, hein ? Allez.

Des deux années secouées dans tous les sens par le Covid, 2022 sera sans aucun doute celle qui aura été la plus touchée. « Anus horribilis », comme l'aurait si bien dit Elizabeth II, ou un médecin qui voudrait vous annoncer l'apparition d’hémorroïdes dans un trait d'humour.

Hogwarts Legacy, Atomic Heart, Dordogne - Les attentes d’Izual pour 2023

Sans surprise, l’année prochaine j’attends surtout un grand jeu magique, en monde ouvert, où un héros aux cheveux en bataille se bat contre les forces des ténèbres, le tout étroitement lié à des romans. Je parle bien sûr d'Alan Wake 2.