On les console comme ils peuvent

Bien sûr, vous vous en moquez parce que vous jouez sur PC et vous ne pensez qu'à votre tronche, mais sachez que les nintendophiles (c'est ainsi qu'on les qualifie dans le DSM-5) sont fort malheureux. Les pauvres viennent en effet d'apprendre que la remplaçante de la Switch, astucieusement baptisée Switch 2, n'arrivera dans nos échoppes qu'en mars 2025, ceci afin d'éviter de courir le risque d'une « pénurie de composants », dixit Monsieur Nintendo. Les consoleux seront toutefois confortés par cette bonne nouvelle : d'après une rumeur persistante, une nouvelle Xbox devrait arriver dès cet été. Elle sera similaire aux Xbox Series actuelles, sauf qu'elle coûtera un peu moins cher, qu'elle sera blanche et qu'elle ne disposera pas d'un lecteur optique. On n'arrête pas le progrès. LFS.

Dernières news jeu vidéo

Banques alimentaires

D'après le United States Consumer Financial Protection Bureau, plus connu sous le nom de CFPB et non pas d'USCFPB sans doute parce que ça ferait trop long, les jeux vidéo seraient en train de devenir des banques. Certains jeux en tout cas, notamment ceux qui proposent des microtransactions. En effet, contrairement à ce que jurent la main sur le cœur les éditeurs, les éléments achetés in-game peuvent la plupart du temps être revendus contre des espèces sonnantes et trébuchantes sur des plateformes tierces. Ce qui, de fait, permet à ces jeux d'être utilisés pour stocker de la valeur, par exemple en achetant des skins Counter-Strike et en les « retirant » (revendant) plus tard. Pire, insiste le CFPB en fronçant les sourcils, non contentes d'être devenues des tirelires stockant des millions de dollars, ces plateformes ne sont pas astreintes aux mêmes normes de sécurité que les banques et les hacks y sont monnaie courante. L-FS.

Quatre ans après sa sortie, l'excellent jeu de construction d'engins de mort Besiege va avoir sa première extension, The Splintered Sea, dans laquelle on pourra construire des bateaux branlants et meurtriers. Disponible le 24 mai. A.
Super Hoth

Quelle surprise : Ubisoft semble avoir été capable de développer un gros jeu sans le repousser six fois de suite. Star Wars : Outlaws a donc été annoncé officiellement pour le 30 août. De l'année 2024, je précise. Il y aura un petit accès anticipé à partir du 27 août, réservé aux dindons ayant précommandé l'édition collector-machin-chose. Pour ceux qui n'ont pas suivi, ce jeu d'action à la troisième personne, en monde ouvert, se déroulera entre L'Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi. On y incarnera une jeune femme, Kay Vess, aux prises avec le crime organisé galactique. Et franchement, après avoir vu la nouvelle bande-annonce dans laquelle tous les personnages et véhicules emblématiques de la période défilent comme à la parade, j'ai presque envie d'être optimiste. A.

Ne rangez pas ce gros couteau

Résumé de la situation pour les nostalgiques des Commandos des années 1990 : vous avez les remasters HD de Commandos 2 et Commandos 3 (mais ils n'ont rien de transcendant), un nouvel épisode baptisé Commandos : Origins en chantier chez Claymore Game Studios, et deux clones récents :  Partisans 1941 (2020), qui fait son job, et War Mongrels (2021). Ce dernier n'a pas laissé un souvenir impérissable, mais ses développeurs, les Polonais de Destructive Creations, annoncent qu'ils reviennent à la charge avec 63 Days. Le pitch : vous incarnez un petit groupe de résistants durant les 63 jours qu'a duré l'insurrection de Varsovie en 1944. Il faudra comme d'habitude employer la ruse, la discrétion et le combat tactique pour trucider des ordures nazies en surnombre, dans des décors toujours plus beaux et interactifs. Sortie prévue pour 2024. A.

Librement inspiré de Jean-Édouard et Loana

Nerial, le développeur britannique des jeux de cartes Reigns et Card Shark qui ont eu leur petit succès, vient d'annoncer son nouveau projet : un simulateur de Loft Story. The Crush House nous mettra dans la peau d'un producteur de reality show bien crados des années 1990. Il faudra filmer les amourettes et les disputes de participants à moitié nus dans une villa rose bonbon, capter les séquences les plus croustillantes afin de faire vibrer une audience de crétins, passer des pubs pour gagner de l'argent, et tenter de faire durer la saison le plus longtemps possible. Comme d'habitude avec les jeux « audacieux », ce sont les déglingos de Devolver Digital qui seront en charge de l’éditer, avec une date de sortie pour 2024. A.

Karlmarxos, paladin niveau 38

Michael Douse, directeur de la publication de Larian Studios (Divinity 2, Baldur's Gate 3...), a donné au site Game File son analyse des récentes vagues de licenciements qui ont touché la plupart des gros studios de développement. C'est du petit lait : « Tout ce merdier aurait pu être évité. [...] Ces boîtes licencient parce qu'elles voulaient le faire depuis longtemps. Elles voient que tout le monde le fait, alors elles se sont dit que c'était le bon moment. C'est écœurant. [...] Aucune de ces sociétés ne risque la banqueroute. Elles font juste ça pour satisfaire leurs actionnaires. C'est leur seul objectif, et il passera toujours avant le bien-être de leurs employés. » Il précise dans la foulée que Larian n'ouvrira jamais son capital, car cela dégraderait à coup sûr la qualité de leurs jeux. Tout est dit, il n'y a plus qu'à préparer les banderoles et les cocktails Molotov. A.

Rétablissons le dialogue

Oui, l'intelligence artificielle va précipiter le monde dans le chaos lorsque 60 % des salariés de la planète seront mis au chômage pour être remplacés par ChatGPT. Mais attendez, il y aura quand même des avantages : on aura des NPC cools dans nos jeux vidéo ! Nvidia a dévoilé sa technologie ACE, disponible pour l'Unreal Engine, qui va nous permettre de dialoguer naturellement, via le micro, avec les personnages de jeux vidéo. Vous croisez Jojo le Forgeron dans une ruelle, vous lui demandez « dis-moi l'ami, je dois tuer 12 sangliers pour une quête, tu sais où je peux les trouver ? » et il vous répondra de vive voix, sans arbre de dialogue scripté, grâce à plusieurs systèmes de machine learning. La techno se charge même d'animer automatiquement les expressions faciales et la bouche du bougre, afin de pouvoir licencier quelques animateurs 3D en plus. Tout va bien se passer. A.

Après six ans de chantier, le patron de Saber Interactive, qui vient de divorcer de l'éditeur Embracer, jure à IGN que le remake de Star Wars : KOTOR, l'un des meilleurs RPG des années 2000, est toujours en développement chez lui. A.
Un coup de pied dans la fourmilière

Lors de la GDC 2024, Microids a dévoilé le gameplay de son nouveau jeu Les Fourmis. Comme le titre original datant du début des années 2000, il sera toujours inspiré par le roman de Bernard Werber. Je vous résume l'idée : ce sera un mix exploration/STR dans lequel on incarne une fourmi à la troisième personne. La bestiole pourra se balader entre les feuilles et les brindilles pour trouver des ressources, mais aussi commander des armées entières afin de conquérir des territoires tenus par d'autres insectes. Les Fourmis a déjà deux gros atouts : il utilise l'Unreal Engine 5 avec brio – ça a l'air magnifique, les décors sont splendides, les colonies d'insectes bougent à merveille – et il est développé par un petit studio français situé, je cite leur page web, « dans le centre-ville de La Rochelle, à quinze minutes à pied de la plage ». Sortie prévue sur PC et consoles pour 2024. A.

Prince sans rire

Le studio Evil Empire, décidément bourré d’énergie et de projets (voir la news « Les cow-boys et les indies ») serait, selon le site insider-gaming, en train de préparer activement un nouveau jeu Prince of Persia avec Ubisoft. The Rogue Prince of Persia serait un roguelite, « mis à jour et adapté selon les retours des joueurs, en permanence », on verra bien. Pas encore d’annonce officielle, mais il se pourrait qu’il arrive en accès anticipé dès cette année. Il faut dire que Motion Twin, qui édite le hit d’Evil Empire, a cessé toute mise à jour de Dead Cell, et fait grincer les dents de certains des développeurs. Côté Ubisoft, entre ça, la sortie récente de Prince of Persia : The Lost Crown, et l’arrivée, un jour, de Prince of Persia : Sands of Time Remake, ce ne sont clairement pas des paillettes qu’ils veulent dans les yeux, mais du sable. P.

Voir plus de News

Vous pouvez lire aussi

Memoriapolis - Antique organique

Vous connaissez le mot magique pour exciter un taré du city-building ? Je vous le donne, c'est « organique ». Et justement, Memoriapolis a l'air turbo-organique.

Dread Dawn - Étudiants vs Zombies

Nous sommes en 2024. Project Zomboid, malgré une décennie passée en version anticipée et un moteur graphique des années 1990, reste le meilleur jeu de zombies du marché. Ne serait-il pas temps de lui trouver un concurrent digne de ce nom ?

Moonshot - Objectif Lune

Souvenez-vous : avant de devenir un guignol d'extrême droite défoncé à la kétamine, Elon Musk nous avait promis qu'il coloniserait Mars en 2025. Au lieu de ça, il a colonisé Twitter avec des clowns fascistes. Décevant. Mais ne vous inquiétez pas : le jeu vidéo, comme d'habitude, va nous permettre de compenser.

Bodycam - Soldat, vous êtes dégradé !

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Ou à ceux qui se couchent tard ? Dans la dépendance du pavillon parental qui abrite le Studio Reissad, c’est la seconde option qui prime. Luca et Léo, les frères fondateurs et artisans principaux de Bodycam, se sont levés aux aurores pour me recevoir. Cette nuit, ils codaient. Il est 11 heures du matin, l’aube, les coqs roupillent sans doute encore.

Kingmakers - Entre tradition et modernité

Si vous avez joué à Civilization, vous avez sûrement déjà envoyé des hallebardiers du Moyen Âge combattre une escouade de Marines du XXIᵉ siècle. Kingmakers décline cette idée farfelue en jeu de shoot/tactique brutal.