Nous sommes le 28 janvier 2016. Funcom, poursuivi par des hordes de banquiers en colère, annonce Conan Exiles. À ce moment, l'entreprise ne va pas très bien. Ou plutôt, « elle saigne carrément du cul grave », comme on dit dans les milieux autorisés, dans lesquels on s'autorise peut-être un peu trop de choses. Le souci ? Lego Minifigures Online est sur le point d'être fermé, le succès de The Park s'avère plutôt limité, Age of Conan prend l'eau et The Secret World ne doit sa survie qu'à ses fans les plus absolus. Après une année d'annonces cataclysmiques et une faillite évitée d'un cheveu, l'annonce d'un jeu de survie dans l'univers de Robert E. Howard laisse penser que les dirigeants de Funcom sont devenus complètement fous. Et pourtant...