Autour de la table, nous sommes sept agents du Central Service, l'agence de renseignement qui œuvre pour le bien. Mais parmi nous se cachent trois fourbes espions du Virus, l'organisation du mal. Pour gagner, il faut en démasquer au moins un, mais comment faire ? Chacun son tour, on saisit le téléphone et l'on reçoit des ordres de mission : un rôle, mais aussi des indications sur celui d'un autre joueur ou la possibilité de changer de camp... Une fois ces formalités terminées, vous disposerez de deux minutes pour convaincre tout le monde de voter contre ce traître de Jean-Claude (alors que vous savez pertinemment qu'il est innocent, puisque vous êtes l'un des félons) et on passe au vote. Les parties de Triple Agent, bonne alternative pour cinq à neuf joueurs aux Loups-Garous et à Secret Hitler, durent dix minutes intenses de bonheur et de paranoïa. Attention toutefois, un minimum de compréhension de l'anglais est nécessaire.