En chantier

Going Medieval - Ce Rimworld du temps jadis

Hier, en me renseignant avec la Wikipédia sur la région que je survolais dans Flight Simulator (je faisais un vol entre la République tchèque et la Turquie), je me suis intéressé à la cité de Novi Sad en Serbie, deuxième ville du pays, que je voyais défiler à droite de mon cockpit. Aujourd'hui, j'installe Going Medieval, et devinez d'où nous arrive ce jeu ? De Novi Sad. La vie n'est qu'une grande pochette surprise.

Graven - Dix trucs pour vous remettre avec votre Hexen

En septembre dernier, le public de la conférence 3D Realms, abruti par les explosions et les riffs de guitare cradingue des FPS qui s'enchaînaient les uns après les autres comme dans le cauchemar fiévreux d'un métalleux qui se serait endormi après avoir mangé trop de raclette, avait été surpris par la soudaine apparition d'un jeu pas comme les autres : Graven, de Slipgate Ironworks. Un jeu tellement moderne qu'il ne s'inspirait pas de Doom, mais d'Hexen.

Workers & Resources : Soviet Republic - Pour les stakhanovistes du city-builder

Deux ans que nous n'avons pas parlé de Soviet Republic dans ces pages. À l'époque de sa sortie en version anticipée, Izual avait déjà, par-delà ses bugs, sa laideur et ses mécaniques tarabiscotées, reniflé de son groin affûté que cette étrange production slovaque deviendrait un chef-d’œuvre. Il avait raison : quelques dizaines de patchs plus tard (et quelques centaines de mods en renfort), Soviet Republic est discrètement devenu le meilleur city-builder de ces dernières années.

Hero's Hour - HOMM, je vous aime

Pendant que nous nous guettons pétrifiés dans nos manteaux d’hiver, un Danois se régale à développer l’hommage le plus mignon possible aux vieux Heroes of Might & Magic. Vous êtes jaloux ? Moi aussi. Venez, on dit du bien de son jeu pour se venger.

Ici, le client a exigé que je lui aménage une chambre comprenant un frigo, un évier de cuisine et un micro-ondes. Peut-être est-ce une pratique commune en Pologne.
The Tenants - Le tour du propriétaire

Y a-t-il une classe de citoyens qui entretient l'inégalité sociale avec plus de brutalité que les gros propriétaires immobiliers ? « Ah, tu n'as pas les moyens de t'acheter un appart car mes amis riches et moi faisons grimper les prix du mètre carré ? Eh bah tiens, paye-moi un loyer de 1200 € pour une chambre de bonne à Paris, ça t'apprendra, salaud de pauvre. »

Le système d'infiltration est lui aussi au tour par tour, mais le studio m'a indiqué que cette mécanique serait considérablement améliorée d'ici à la sortie.
Colony Ship : A Post-Earth Role Playing Game - Vaisseau sanguinaire

Dès le début, on sent qu'on n'est pas là pour déconner. Le menu principal ? Une lugubre photo d’une planète dans l’ombre. Un clic sur « Nouvelle partie » ? Une feuille de perso bourrée de texte apparaît. Ensuite ? Un long dialogue qui demande de se positionner par rapport à trois factions de cinglés. Ce n’est pas une défaillance de votre téléviseur, n’essayez pas de régler l’image. Vous êtes dans le nouveau jeu d’Iron Tower Studios.

Revita - Métro, boulot, chaos

Dans Revita, on incarne un jeune garçon dont on ne sait rien, pas même son nom. Il a souvent l’air mélancolique, et se fait appeler « microbe », « bout de chou » ou « mioche » par tous ceux qu’il croise. Si j’ai bien compris l’histoire – et l’inverse n’est pas à exclure –, il a perdu la mémoire, avant de se réveiller sur un quai de métro et d’entamer la longue ascension d’une tour-horloge dans l’espoir de retrouver ses souvenirs. Ça n’a pas de sens, mais c’est très joli, et c’est un scénario de roguelite après tout.

No Plan B - J'aime qu'un plan se déroule sans aggro

Dans Gladiabots, il fallait programmer des IA puis les regarder se foutre sur la gueule dans une arène, comprendre ce qui n'allait pas et recommencer. Dans No Plan B, le nouveau jeu de GFX 47, c'est la même chose, sauf que les IA sont des agents du FBI.

NIMBY Rails - Ce train ne s'arrêtera pas en gare de Montargis

Même si j'ai pour eux un amour immodéré, il faut avouer que les jeux de gestion de train (Transport Fever 2, Railroad Tycoon, Mashinky...) sont réservés à un public particulier. NIMBY Rails, développé par deux frères espagnols parce que c'était « le jeu de leurs rêves », va encore plus loin dans le jeu de niche, en se focalisant uniquement sur la construction de rails à l'échelle de la planète.

Rhythm Doctor - De battre leur cœur s’est arrêté

Alors qu'ils étudiaient respectivement l'ingénierie et la science actuarielle à l'université de Cambridge, les deux développeurs de Rhythm Doctor ont voulu faire un jeu qui permettrait à ses utilisateurs d'intégrer des concepts de théorie de la musique complexes – sans jamais leur donner l'impression de se taper un cours ennuyeux délivré par un enseignant affublé d’une veste en tweed.