Ils en font des caisses

Dans une récente discussion avec leurs joueurs sur Reddit, les développeurs de H1Z1 se sont tout d’abord excusés pour le long silence radio qui entourait encore le titre il y a peu. Selon l’équipe, récemment frappée par une vague de licenciements, la priorité numéro un serait de traquer les bugs et les petites raclures de bidet qui continuent de tricher sur leurs serveurs. Plus surprenant, H1Z1 ne vendra bientôt plus de loot boxes puisque celles-ci devraient devenir gratuites aux alentours de la mi-juin. A priori, les joueurs auront alors la possibilité de récupérer des ressources en jouant, afin de les dépenser dans la construction de ces caisses à babioles. Naturellement, tout le monde se demande comment Daybreak compte financer son titre, mais gageons qu’une solution de remplacement sera vite trouvée, de préférence sous une forme qui contournera les nouvelles lois de quelques pays européens, qui interdisent désormais certains types de loot boxes.

L.F. Sébum le 18 juin 2024
Vive la crise !

À force d'entendre parler de crise historique du jeu vidéo, de studios fermés et de gens virés par paquets de mille, on en oublierait presque de parler des bonnes nouvelles. Par exemple, que les hauts cadres d'Electronic Arts se sont partagé la coquette enveloppe de 60 millions de dollars durant l'année fiscale 2024, qui se termine ce 30 juin. Le PDG Andrew Wilson a phagocyté à lui seul la moitié de cette somme, qui comprend salaires, bonus et actions, ainsi probablement qu'un petit bisou sur le front. La rémunération de Wilson progresse ainsi de 25 % d'une année sur l'autre, et atteint désormais 172 fois le salaire moyen de ses employés. Certains trouveront pareille augmentation scandaleuse au terme d'une année où EA a viré 5 % de ses effectifs mais, si vous voulez mon avis, ils n'ont pas un mindset d'entrepreneur. LFS.

L.F. Sébum le 17 juin 2024
League of veillards

On pensait qu'ils mourraient tous d'une crise cardiaque à l'âge de trente-cinq ans après s'être énervés une fois de trop contre un noob qui bloquait la lane. Mais ce n'est pas le cas : à l'instar des autres créatures de Dieu, les joueurs de League of Legends vieillissent — et leur âge moyen augmente. C'est ce qu'a expliqué Pu Liu, game director de LoL, qui ne sait pas trop s'il faut le déplorer ou s'en réjouir. D'un côté cela signifie que les gens continuent de jouer, de l'autre que le recrutement de nouveaux joueurs s'avère moins facile qu'autrefois. En raison de la concurrence de Roblox et de Fortnite, explique le monsieur, mais aussi parce que la communauté est difficile pour les nouveaux arrivants. Peut-être. Ou bien tout simplement parce que ces jeunes blancs-becs sont devenus trop fragiles et n'ont plus envie d'un loisir où ils se font hurler dessus en permanence. Moi je vous dis, ce qu'il leur faudrait c'est une bonne guerre. Dans la lane centrale si possible. LFS.

Perco le 14 juin 2024
Ça a l’air fouette

Premier jeu déterrant la licence depuis une quinzaine d’années, l’Indiana Jones et le Cercle ancien de Todd Howard s’est montré une nouvelle fois en bande-annonce lors du Xbox Games Showcase. On y voit surtout une séquence sans gameplay, dans laquelle Junior explore un bateau de guerre planté tout en haut d’un sommet himalayen (tout est normal). Toujours pas de date précise en 2024, rien de bien nouveau, mais la confirmation que l’ambiance, l’écriture, le style, respirent la lettre d’amour aux trois premiers films. Pourquoi vous en reparler alors ? Écoutez, un jeu d’exploration-aventure à la première personne dans lequel on cogne des nazis, on fouette des nazis, on fait exploser des nazis à la grenade – c’est la marque de fabrique de Machine Games –, allez savoir pourquoi, mais, en ce moment, c’est le genre de gameplay qui me fait envie, encore bien plus que d’ordinaire. Sinon, vous faites quoi les dimanches, vous ? P.

Perco le 13 juin 2024
Dans l'espace, tout le monde vous entendra vroumer

Tout plaquer pour devenir routier, ne faire qu’un avec son camion et écouter de vieux tubes américains rétro, qu’est-ce qui pourrait être plus cool ? Le faire dans l’espace, bien entendu. C’est pour bientôt, car le très excitant Star Trucker, un « Euro Truck interstellaire mâtiné de simulateur de maintenance de camion », arrive le 3 septembre. Deux petits mois avant de pouvoir, enfin, réaliser l’un de mes derniers rêves de joueur : se faire un restoroute et une pause pipi avec vue sur une nébuleuse. Voilà, par contre, ce qui laisse tout juste le temps pour que les Anglais de Monster and Monster trouvent une solution technique permettant de passer le bras à la fenêtre dans le vide spatial. P.

Perco le 12 juin 2024
Le Roissy est mort, vive le Roissy

La carapace n’est qu’illusion. Face aux véritables émois, tout fond comme neige au soleil et le cœur de l’homme le plus dur devient gélatine. C’est l’amour, le vrai, celui d’une vie. Oui, même pour ackboo. Microsoft Flight Simulator 2024 arrive le 19 novembre et son palpitant s’agite. Le bac à sable aérien avait annoncé, lors d’une conférence Xbox il y a un an, l’arrivée de ce stand-alone – en lieu et place d’une grosse mise à jour – et le Xbox Games Showcase de juin confirme et fixe la date du rendez-vous. Microsoft rassure, les avions, les aéroports et la plupart des add-ons du Marketplace de MFS2020 seront pris en charge et, surtout, les carrières et missions seront là. Il y a de tout : course en caisse à savon Redbull, vols commerciaux, ambulances aériennes, missions de sauvetage type sécurité civile, montgolfières, banderoles publicitaires au-dessus des plages l’été à Concarneau, jets pour VIP, hélicos-cargos, canadairs et lutte contre les incendies, fret, etc. On y trouvera même l’équivalent pour ackboo de la nuisette érotique : de l’épandage agricole. P.

Perco le 11 juin 2024
L’Anno de tous les dangers

On pensait avoir puni Izual, qui n’avait pas refermé le pot de Nutella de la rédaction, en lui confiant la conférence Ubisoft Forward showcase. La sanction commençait pourtant bien, et il pleurait à chaudes larmes en disant pardon devant l’annonce d’un Monopoly, quand soudain, la souffrance s’est mue en plaisir : un nouvel Anno y a été révélé. Cinq ans après le merveilleux Anno 1800, c’est un Anno 117 : Pax Romana qui arrive dès l’an prochain. On n’en sait guère plus, à part qu’il propose un choix de départ dans la province latine du Latium ou la Celtique Albion. Et cet opus a beau n’avoir que trois chiffres, la tradition est respectée : la somme fait toujours 9. Entre ça et Civilization VII, 2025 devient donc l’année idéale pour démissionner, quitter votre conjoint(e) et abandonner vos enfants. P.

Perco le 11 juin 2024
C'est vague

Rêvez-vous d’un jeu à l’aventure « rythmée par vos décisions, mais aussi par celles de vos amis et de vos streameurs préférés » ? Pour moi, cela sonne comme une menace, mais tous les goûts sont dans la nature. Révélé à la conférence Day of the Devs, on ne sait pas grand-chose de Tides of Tomorrow, ni de l’articulation entre vos propres actions et celles de Dark-Bisounours_546, qui bute tous les PNJ parce que « loooool », à part qu’il prendra place dans un univers à la Waterworld, mais sans Kevin Costner. De l’exploration en zodiac, du craft et des promesses jamais vues avant dans cette industrie, comme « tous vos choix ont des conséquences »... je m’apprêtais déjà à le ranger dans ma case mentale « jamais de la vie », avant de réaliser qu’il était développé par les Français de DigixArt Studio, auteurs du sympathique, mais limité Road 96. Une bonne équipe aux commandes, mais une annonce qui commence par « Salut, les Tiders ! », la recette du chaud et froid. P.

Perco le 10 juin 2024
Carpenter brut

Depuis 10 ans, les Américains de Nightdive Studios aiment chiner, faire les brocantes, dégoter des vieilleries à retaper pour les revendre. Je vois que vous êtes déjà client – faites attention, cette armoire System Shock 2 : Enhanced Edition style haute-époque ne va pas du tout à côté de ce bureau Turok : Dinosaur Hunter typiquement Louis XV –, vous serez donc ravi par le futur ajout d’une commode The Thing, délicieusement scandinave. Elle arrivera au catalogue cette année et ne sera pas un remake, mais un remaster, autrement dit légèrement poncée, mais laissée dans son jus. L’originalité restera donc la même qu’en 2002 : être parano, recruter des survivants et monter une équipe dont le sang des membres devra être testé, si possible, pour vérifier qu’ils ne vont pas muter en monstruosités pour vous mordiller la carotide. Un lundi au bureau quoi. P.

ackboo le 7 juin 2024
Halo Combat Evolved, evolved, et encore evolved

Vous le savez, la créativité est la force motrice de l'industrie du jeu vidéo, particulièrement chez les gros éditeurs qui aiment la prise de risque, l'audace et l'innovation. Vous ne serez donc pas étonné d'apprendre, grâce à Insider Gaming et The Verge, que Microsoft prépare une resucée de son vieux hit Halo : Combat Evolve. Ce jeu de shoot du temps jadis, sorti en 2001 lorsque la première Xbox arrivait sur le marché, avait déjà été remasterisé en 2011 pour la Xbox 360 et le PC. Ce second remaster serait destiné aux Xbox Series X/S et même, c'est la rumeur, à la PlayStation 5, dans le cadre du « Project Latitude » lancé par Microsoft pour porter un maximum de ses jeux sur les plateformes concurrentes. A.

ackboo le 6 juin 2024
Mon château ma bataille

PCGamesN rapporte que Hooded Horse, l'éditeur PC le plus chaud du moment (ils viennent notamment de publier Workers & Resources : Soviet Republic et Manor Lords), a signé Cataclismo. Le pitch est assez classique : il va falloir récolter des ressources pour se bâtir une belle forteresse, puis la défendre contre des vagues d'ennemis – du Tower Defense avec un peu de STR, en somme. Mais la partie construction de château se fait façon Lego, avec plus d'une centaine de pièces différentes, et un moteur physique sophistiqué gère l'ensemble pour simuler, par exemple, des écroulements de remparts réalistes. Vous y rajoutez une direction artistique épurée mignonne comme tout, et ça devrait avoir son petit succès. Une démo est déjà disponible, avec une sortie annoncée au 16 juillet. A.

ackboo le 6 juin 2024
Team Fortress 2 : la chute d'un géant

Ça pendait au nez de Valve depuis plusieurs années : les joueurs se sont enfin révoltés contre l'état lamentable dans lequel Team Fortress 2 végète depuis trop longtemps et l'ont salement review-bombé. Ses évaluations sont désormais « extrêmement négatives » sur Steam, une première pour un jeu Valve. Si vous n'avez pas suivi l'affaire, sachez que ce grand shoot multi de la fin des années 2000 est devenu infréquentable : les serveurs publics sont remplis à 90% de tricheurs ou de bots débitant des insultes racistes et homophobes. Tout cela ne présume rien de bon pour le futur « remplaçant » de Team Fortress 2, Deadlock, un jeu de shoot/MOBA à la troisième personne dont les premières vidéos, pas franchement enthousiasmantes, ont fuité il y a quelques semaines sur YouTube. A.