Top votes de la semaine

2
7 votes
Racing Destruction Set - Une épreuve de plus que Sétait mieux avant

Kit de Course DestructiveRDS pour les intimes – est un jeu qui aura occupé nombre de mes fins d’après-midi collégiales, en lieu en place des devoirs réclamés par un corps enseignant ne comprenant pas l’inextensibilité de mon emploi du temps et que par voie de conséquence, choisir, c’est renoncer. Avec le recul, serais-je procédurier que je traînerais Electronic Arts en justice pour « obstruction à la poursuite d’études supérieures », littéralement obsédé par un titre permettant non seulement de personnaliser les caractéristiques des véhicules, mais aussi de créer ses propres circuits. Un beau gâchis s’il en est, alors que polytechnique et HEC s’arrachaient mon dossier scolaire suite à un 17,5/20 obtenu en EMT, concernant la fabrication d’une boule à facettes en carton bicolore « spéciale fête des mères ».

4
5 votes
Dune: Spice Wars - Qui c'est les plus forts, évidemment c'est les vers

Dune: Spice Wars a un immense mérite, celui d'être un jeu dont la forme correspond parfaitement à l'œuvre dont il s'inspire. Parce que le choix de la stratégie en temps réel est un bel hommage à l'inventeur du genre, Dune 2 ? Peut-être. Parce que, comme les héros des romans de Herbert, qui assaisonnent des vers avec de l'épice après avoir bu leur pipi, il n'a pas peur de tenter des mélanges audacieux ? Certainement.

5
4 votes
Dorfromantik - Des villages, défigure

Stefan Zweig, en parlant du joueur d'échecs, écrit que plus un esprit se limite, plus il accède à l'infini. La connaissance peut souhaiter s'étendre à tous les sujets, tout embrasser d'un seul regard. Elle peut aussi, par un mouvement plus intime, se concentrer sur un point minuscule pour en percer l'universel.

6
3 votes
Songs of Conquest - Honnête HOMM

Voilà plus de deux ans que nous bavons ensemble devant Songs of Conquest, son tour par tour savoureux, son univers féérique, son pixel art d’orfèvre. Deux ans que l’on rêve d’enfin poser nos mains moites d’excitation sur le digne successeur des vieux Heroes of Might & Magic. Aujourd’hui, je suis heureux de vous dire que notre patience a été récompensée.

7
2 votes
The Dark Quarter - Bravo le vaudou ?

Prenez les films Angel Heart et L’Emprise des ténèbres et mélangez fort. Voilà, des meurtres, du vaudou et des zombies au cœur de la Louisiane des années 1980. Notez qu’on aurait tout aussi bien pu obtenir Mickey Rourke en vacances en Haïti. Finalement, on a plutôt eu de la chance.

8
2 votes
The Iron Oath - La morsure du serment

Ne me demandez pas pourquoi, ce doit être quelque chose dans l’eau ou Mercure en rétrograde : cette année, les jeux de rôle tactiques ont une pêche formidable. Toute une cohorte de T-RPG (certes surtout japonais) fonce vers nos étalages, avec parmi eux un jeu attendu depuis cinq ans, qui compte d’ores et déjà parmi ce que le genre fournira de mieux cette année : The Iron Oath.

9
1 vote
Roccat Burst Pro Air

Roccat continue d’étendre sa gamme de souris pour joueurs avec sa Burst Pro Air, une souris symétrique comportant une triple connectivité.

10
1 vote
Google I/O 2022 : plus de Pixels

Comme chaque année, Google revient avec sa conférence Google I/O, qui cette année présente un peu plus de nouveautés matérielles. Un seul prix a été dévoilé, mais les impatients peuvent cependant déjà commencer à économiser.

11
1 vote
Le tour du gadget – Mai 2022

« Kasa Cleaning Hand est une main robotisée qui nettoie les surfaces à l’aide de serviettes en tissu et d’un moteur robotisé programmé » permettant aux gens « d’économiser de l’argent en évitant d’acheter des serviettes en papier coûteuses et de gagner du temps en nettoyant, car la vitesse de nettoyage rapide et lente de Kasa est contrôlée par un simple interrupteur. »

12
1 vote
Intel lance des Alder Lake pour ceux qui veulent de la puissance

Intel vient d'annoncer une nouvelle gamme de CPU pour les ordinateurs portables (et probablement compacts), les Core de 12e génération « HX », dans la famille Alder Lake.

13
1 vote
Pessoa - Pierre, feuille, schizo

Le poète portugais Pessoa n’était pas dingue, il avait juste des pseudonymes. D’accord, un peu plus que ça, des hétéronymes, des pseudonymes avec leur propre personnalité. Mais il n’était pas dingue. Parfois, il recevait un journaliste sous l’une de ses multiples identités, en s’excusant lui-même de ne pas être là. Bon, d’accord, Pessoa était dingue.

14
1 vote
Trek to Yomi - Fugue en Edo majeur

Il y a cinq ans, Leonard Menchiari a eu une idée brillante : développer un jeu de samouraï avec un noir et blanc travaillé et des effets de clair-obscur somptueux, qui donneraient le sentiment d'évoluer dans un film d'Akira Kurosawa. Entre-temps, il a vu sortir Ghost of Tsushima (puis son mode « Kurosawa », qui permet de passer le jeu en noir et blanc) – et le pauvre est désormais obligé de répéter à chaque interview qu'il a eu l'idée avant.

15
1 vote
Un nouveau désespoir - Quand Star Wars ne suffisait plus

Lorsqu'on parle de Star Wars en jeux vidéo, il peut être tentant d'évoquer les incontournables, voire quelques projets avortés qui paraissaient prometteurs. Mais mon truc à moi, vous le savez sans doute déjà, c'est de fouiller les poubelles du jeu vidéo pour en remonter les pires trucs possibles. Des jeux tellement mauvais qu'ils en deviennent pénibles à prendre à main, ou même à regarder. Et sur ce point, Star Wars nous a gratifiés de pépites étranges ou carrément moisies, dont voici une petite sélection.