Top votes de la semaine

4
11 votes
Ixion - La routourne va tourner

Beaucoup de city-builders permettent de se la couler douce et de s’abandonner, béat, à de la gestion peinarde. Ixion choisit une autre voie : celle de maintenir le joueur en haleine tout en lui donnant sa dose de tycoon. En clair, disons que la fraction de friction est la fonction de la fiction Ixion. Et je suis content de ne pas être journaliste de radio car je n’aurais jamais pu prononcer cette phrase.

5
8 votes
Marvel's Midnight Suns - À Thor ou à raison

Qu'il s'agisse des chiens et des chats, de la chèvre et du chou ou du chasseur et du promeneur, certaines choses ne peuvent pas coexister paisiblement dans le même espace. Alors, au nom de tout ce qui est encore saint sur cette foutue planète, expliquez-moi pourquoi Firaxis s'est mis en tête de faire avaler du XCOM au grand public ?

6
7 votes
Plaisirs et déplaisirs coupables dans le jeu vidéo - Aimer Call of Duty et non Disco Elysium fait-il de vous un gros con  ?

D'abord, oui. Évidemment. Mais tâchons d'aller plus loin.

7
5 votes
Une histoire du hack'n'slash - De Golden Axe à Diablo IV

À en croire les statistiques des cambriolages dans ma ville de banlieue, casser des portes pour récupérer des trésors compte parmi les activités préférées des êtres humains. Cela explique sans doute pourquoi le hack'n'slash est presque aussi vieux que le jeu vidéo et comment une expression autrefois dépréciative en est venue à désigner un genre à succès.

8
5 votes
Diablo IV - On ne sera pas déchus

« Les vagues infernales génèrent une ressource spéciale : les braises. Ne pas les confondre avec les faveurs sinistres, lesquelles sont échangées à l'arbre des murmures contre des emblèmes du cauchemar. Attention, rien à voir avec les graines de haine, qu'on convertit en poussière rouge. » À cinq mois de la sortie, une chose est sûre : Blizzard a d'ores et déjà réussi à créer un hack'n'slash dont les règles sont plus terrifiantes que celles d'un wargame allemand.

9
4 votes
Le Grand Kiwiz - Faux positif

Les jeux de quiz, à la louche, il en existe environ douze trillions. Alors quand on veut réinventer la roue, il n’y a qu’une solution pour se démarquer : de bonnes questions et une mécanique un peu plus fraîche que Questions pour un champion.

10
2 votes
Clockworker - Ô rouages, ô désespoir !

Il paraît que nous sommes en train de transformer la planète en poubelle géante, et que l’humanité devrait bientôt l’abandonner, laissant derrière elle des vestiges d’une gloire polluante passée. Heureusement, de vaillants petits robots, laissés pour compte dans une décharge, vont se donner pour mission de reconstituer ces gloires du passé. Et comme le steampunk est à la mode et que, de toute façon, ils n’ont que des bouts de ferraille pour faire de la physique quantique, ça risque de donner quelque chose de pas triste…

11
2 votes
Tactics Ogre : Reborn - Guerre épaisse

Je ne sais pas si le jeu vidéo est un art – en fait si, je sais, mais je le garde pour moi. En tout cas, comme tous les arts, comme la littérature, comme le cinéma, le jeu vidéo a ses classiques.

12
2 votes
Pour quelques centimètres en moins - Les claviers 65 % sont-ils vivables au quotidien ?

Le marché du clavier est une locomotive lancée à plein régime sur les rails du changement. Il n'est quasiment plus acceptable, aujourd'hui, de poser sur le bureau un AZERTY 105 touches avec des membranes de grand-père. Bien sûr, il nous faut du contacteur mécanique issu de la recherche spatiale, du rétro-éclairage digne d'un spectacle de Jean-Michel Jarre, des châssis en alu brossé, mais un nouveau paramètre demande désormais une longue réflexion avant d'acheter un clavier à plus de 150 balles : le nombre des touches.

13
1 vote
Le Bordel de Maîtresse Paule Cul - novembre 2022

Pour vous détendre entre deux sorties de dessous les couettes, ou plutôt en y restant justement, voici un florilège de petites trouvailles sorties de sous mon chapeau (ou de sous mon cerveau, mais j'hésite).

14
1 vote
Edvard Munch et Rosa Bonheur au musée d'Orsay

Il faut aller au musée d'Orsay.

15
1 vote
Tracks - Elle a dit ouïe

« T’avais dit à droite après la rue Jean-Louis David.
– Ben, sur le plan, c’est ça. Enfin, ça dépend de quelle droite.
– Quelle droite ?! Tu m’énerves Monique… »