Si vous possédiez déjà, dans votre bibliothèque Steam, Skyrim et tous ses DLC au 28 octobre 2016, vous avez dû recevoir gratuitement cette édition spéciale. Vous avez donc pu remarquer qu’elle propose des textures beaucoup plus fines que celles du jeu original, des effets atmosphériques très réussis (dont un éclairage volumétrique de toute beauté), une distance de vue grandement augmentée et quelques nouveaux bugs, parce que bon, après tout c’est un jeu qui utilise le moteur Gamebryo… euh, Creation Engine, pardon. Vous avez également remarqué que, malgré ces nouveaux effets, le jeu est moins beau qu’un Skyrim classique convenablement moddé. Du coup, vous plaignez un peu les pauvres gens qui ont claqué 40 euros pour une mise à jour graphique sans grand intérêt.