Izual

410 articles
Endless Dungeon - Mon quart d'heure de gloire

En 2012, les Français d’Amplitude sortaient Dungeon of the Endless, un fascinant petit roguelike tout en pixel art auquel je dois une partie de mes notes catastrophiques à la fac. Aujourd’hui, le studio reprend le chouette concept de son jeu de jadis dans une suite spirituelle plus moderne, plus vaste et plus ambitieuse.

Beware - Entretien avec celui qui souffle le chaud et l’effroi

Une nuit de 1984, la famille d’Ondrej Svadlena a fui la Tchécoslovaquie soviétique avec la police secrète sur ses talons. Trente ans plus tard, il développe un jeu vidéo où l’on fuit de mystérieux poursuivants sur des routes de campagne plongées dans les ténèbres, au volant d’une bagnole déglinguée.

Hardspace : Shipbreaker - Poubelle la vie

Lorsque Disco Elysium est sorti, j’avais hâte que d’autres genres de jeux vidéo connaissent un tel coup de tonnerre. Que tout à coup, une nouveauté tellement au-dessus du lot vienne chambouler toutes les attentes des joueurs et les plans des développeurs ; qu’il devienne impossible de continuer comme avant et de… ouh là ! Vous avez entendu ? Je crois que c’était le tonnerre. Ça venait du côté des simulateurs de travail.

La caravane patche de mai 2022 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois

Comme beaucoup, j’avais cru que Sifu serait un jeu de combat abordable, et comme beaucoup, je m’étais fait rétamer à la chaîne par le moindre de ses ennemis, au point que je n’avais pas persévéré longtemps. Le studio Sloclap vient cependant de rajouter des modes de difficulté qui permettent enfin à tout le monde de profiter du jeu.

Songs of Conquest - Honnête HOMM

Voilà plus de deux ans que nous bavons ensemble devant Songs of Conquest, son tour par tour savoureux, son univers féérique, son pixel art d’orfèvre. Deux ans que l’on rêve d’enfin poser nos mains moites d’excitation sur le digne successeur des vieux Heroes of Might & Magic. Aujourd’hui, je suis heureux de vous dire que notre patience a été récompensée.

The Iron Oath - La morsure du serment

Ne me demandez pas pourquoi, ce doit être quelque chose dans l’eau ou Mercure en rétrograde : cette année, les jeux de rôle tactiques ont une pêche formidable. Toute une cohorte de T-RPG (certes surtout japonais) fonce vers nos étalages, avec parmi eux un jeu attendu depuis cinq ans, qui compte d’ores et déjà parmi ce que le genre fournira de mieux cette année : The Iron Oath.

Vie et mort de l’âge d’or des jaquettes - « Aujourd’hui, plus personne ne veut être trompé par une illustration tape-à-l’œil sur une boîte »

Un duel épique au soleil couchant pour vendre Wasteland. Un soldat aux abdos gonflés jusqu’au bord de l’explosion pour vanter Doom. Dans les années 1980 et 1990, tant que la jaquette d’un jeu vidéo en mettait plein la vue, les illustrateurs faisaient à peu près ce qu’ils voulaient. Une ère d’insouciance et de liberté, avec ses parts d’ombre.

La caravane patche d'avril 2022 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois

Sous les projos : No Man’s Sky. Depuis sa sortie catastrophique en août 2016, No Man’s Sky s’est enrichi au point de devenir un excellent et robuste jeu d’exploration spatiale. En ce mois d’avril, une énième mise à jour bourrée de contenu y rajoute la possibilité de devenir un hors-la-loi.

Rencontres au bout du monde

Qui sont les machinistes, les pilotes, les scientifiques, les petites mains qui échouent à la station McMurdo, la plus grande base de l’Antarctique ? C’est ce que Werner Herzog a essayé de découvrir il y a quinze ans dans son documentaire Rencontres au bout du monde.

Core Keeper - Les mains dans les pioches

Core Keeper a cru qu’on pouvait m’acheter avec une pioche. Il ne sait donc pas que ça fait douze ans qu’on en manie, des pioches, dans le jeu vidéo ? qu’il est à peu près le soixantième à me proposer de taper de la pierre pour trouver du fer ? de progresser délicieusement jusqu’à des métaux durs comme l’acier ? de découvrir un monde fabuleux et envoûtant ? de… me fabriquer un chalet cozy à en pleurer ? Ah le con, il a cru qu’on pouvait m’acheter avec une pioche. Il a eu tellement raison.