J’aime les films d’horreur. J’aime qu’ils me fassent frissonner, qu’ils me forcent à cacher mes yeux avec mes mains ou qu’ils me détruisent les nerfs quand j’anticipe les menaces tapies dans l’ombre, prêtes à fondre sur les héros. J’ai bien aimé The Bunker. C’est un sympathique film d’horreur un peu fauché qui semble pourtant très soucieux de bien faire. Avec son grand dadais de héros et ses longues coursives menaçantes, il arrive à instiller un sentiment de malaise et de solitude chez le spectateur. Et ce jusqu’au moment où, mollement, il veut transformer ledit spectateur en joueur en le faisant cliquer toutes les dix minutes sur un pauvre point à l’écran pour faire avancer son intrigue convenue. Je ne vais même pas vous conseiller d’attendre les soldes Steam mais plutôt qu’il arrive sur Netflix.