Test jeu vidéo

FIFA 22 - FUT, mode d’emploi

Je peux bien vous l’avouer : après une semaine à jouer à Fifa 22 comme un altermondialiste, j’ai failli craquer. Le point de bascule ? Un match en ligne que je maîtrisais parfaitement jusqu’à la mi-temps : 2-0, 64 % de possession, contrôle de la balle au milieu de terrain, ça coulisse bien sur les ailes. En tailleur sur mon canapé, j’inspire, j’expire, tout est sous contrôle. Et puis le mec en face, un certain Freddy888, fait rentrer Romeo Lukaku, qui m’en plante trois fois de suite. Score final : 3-2. Je pose calmement la manette sur la table basse, et me précipite dans l’entrée de mon appartement. Je reviens avec ma carte bleue, et clique sur l’onglet « Boutique » du mode Fifa Ultimate Team.

Medieval Dynasty - Ma vie, mon village

Ah, les Polonais. Ce sont les nouveaux pionniers du jeu vidéo. Ils inondent Steam de titres sans queue ni tête, de simulateurs complètement pétés, juste pour voir si ça peut marcher. Et ils ont raison, car parfois, ça marche. Medieval Dynasty est une nouvelle preuve de la résilience extraordinaire de ce grand peuple.

Tales of Arise - L'amour lui va si bien

C'est compliqué l'amour. Peut-être que plus c'est simple, plus c'est compliqué ? Prenez Alphen et Shionne, les deux personnages principaux de Tales of Arise, par exemple. Shionne est affublée d'une terrible malédiction : quiconque la touche subit une blessure atroce. Alphen, quant à lui, ne peut pas ressentir la douleur. Ils sont faits l'un pour l'autre. C'est simple. Et pourtant, c'est compliqué.

Far Cry 6 - Cuba d'infirmes

Je dézingue un hélicoptère au bazooka puis je file en quad pour échapper aux musclors en uniforme qui me mitraillent depuis leur jeep. Je m’arrête à côté d’une base ennemie et je la nettoie entièrement à l’arc avec l’aide d’une bête sauvage libérée de sa cage. Quel pied ! Maintenant, la grande question. Puisque ce paragraphe peut décrire chacun des quatre derniers Far Cry, pourquoi dépenser 60 euros dans le tout dernier au lieu d’en prendre un vieux en soldes ?

Gamedec - Sherlock Holmes contre Xx_DarkDylan38__xX

C’est un jeu de rôle sans combats, où tout passe par les dialogues et par des scènes de négociation intenses. On y incarne un détective d’abord un peu faiblard, mais qui se révèle vite doté de pouvoirs extraordinaires. Ce mélange fabuleux donne, pour beaucoup de gens, l’un des meilleurs jeux de rôle jamais sortis. Mais tous les articles ne peuvent pas être consacrés à Disco Elysium, alors parlons un peu de Gamedec.

TOEM - Photo-fort

S'ils étaient honnêtes, les jeux pour enfants les prépareraient à la réalité. Ils leur proposeraient des activités passionnantes, comme livrer des pizzas pour 3 € de l'heure ou enchaîner les stages non rémunérés. Au lieu de ça, ils préfèrent leur mentir et leur raconter des histoires de mondes merveilleux pleins d'animaux anthropomorphes, où les bonnes actions sont toujours récompensées.

Sable - Histoires comme Sable

Hâtez-vous d’ouïr et d’entendre car ceci fut, arriva, devint et survint, ô mieux aimée, au temps où la planète n’était qu’une fine couche de terre. En cet âge, souvenir lointain des ancêtres de nos ancêtres, les hommes s’installaient sur un sol battu que le vent balayait dans une complainte infinie.

Diablo II: Resurrected - Le diable que tu connais

« Ouais ouais, c'est super beau. Au début ça met une claque, je voulais mettre neuf sur dix. Et puis peu à peu c'est devenu chiant et j'ai enlevé un point par heure. » Décidément, fidèle à son slogan pour la présidentielle, Noël Malware est bel et bien « celui qui dit tout haut ce qu'on pense tout bas ». Ce qu'il expliquait à Ellen Replay en lui présentant Sable, c'est ce que je pensais, avachi en silence devant mon PC, de Diablo II: Resurrected.

Eastward - GOTY 1994

Et voilà, prenez-en de la graine les jeunes : pendant des mois, je réserve Deathloop et 12 Minutes pour ma pomme. Le moment venu, grand prince, je laisse 12 Minutes à Ellen Replay et Deathloop à ackboo. Tout le monde applaudit mon esprit de sacrifice. Puis, quand l'un rage parce qu'il ne joue pas à Dishonored et que l'autre crache des caillots de sang devant des twists improbables, je ramasse le jeu de l'année. Bon, le jeu de l'année 1994, certes, mais le jeu de l'année quand même. Comme ça, l'air de rien.

RiMS Racing - En rupteur de stock

Depuis des années, je bois chaque matin un jus de fruits dont les briques sont ornées de réflexions sur la gentillesse. Par exemple, sur celle que j'ai sous le nez, Yaëlle explique que faire du covoiturage avec ses collègues serait son « réflexe gentillesse ». Mais si ce jus de fruits rend les gens gentils, expliquez-moi pourquoi je viens de sortir ma clé de 32 pour tabasser RiMS Racing ?