"Félicitations, vous venez de tuer votre premier boss. Veuillez accepter ces trois objets moyens-bof en récompense."
Perco le 27 septembre 2023
On a fait une Bullet

Dans un rapport financier pour début 2023, les Polonais de People Can Fly reparlent d’Outriders, sorti en 2021, et acclamé par la critique (4/10 dans Canard PC, par un Kahn Lusth admiratif). Ils en causent surtout pour dire « hé, mais on n'a pas touché de royalties par notre éditeur, Square Enix ! ». Je le savais, Square est un mauvais payeur ! Square voleurs ! Square esc… ah, attendez, le document continue et explique que ces royalties dépendaient des bénéfices tirés du jeu et que, visiblement, « les ventes ont été insuffisantes pour couvrir les coûts et les dépenses du développement ». Plus simplement, ils n’ont pas eu leur part du gâteau, car il n’y avait pas de gâteau. Mais pas d’inquiétude, Bulletstorm VR arrive le 14 décembre et tout le monde adore la licence, le jeu de base (6/10, par Louis-Ferdinand Sébum, un grand fan) et sa Full Clip edition (PIGEON/10, par un Guy Moquette extatique). P.

Ellen Replay le 17 mai 2024
Certains l'aiment shogun

Le nouveau Assassin's Creed, autrefois nommé Assassin’s Creed Codename Red en interne, a désormais un vrai nom : Assassin’s Creed : Shadows. Les premières images de gameplay seront dévoilées lors de la conférence Ubisoft Forward du 10 juin, mais pour le moment, on sait que ça se passera dans le Japon féodal, plus précisément durant l'époque Sengoku – et que ce sera un projet à grande échelle qui lorgnera plutôt du côté de Valhalla que de Mirage. Si on se fie à la première bande-annonce, les environnements ont l'air à tomber par terre, tandis que les dialogues sont à se taper la tête contre un mur : « Qui sers-tu ? – Nous agissons dans l'ombre... – ... pour servir la lumière » peut-on entendre de la bouche de trois personnages. Pas de doute c'est bien une grosse production Ubi, mais probablement celle qui me donne le plus envie depuis longtemps. Sortie prévue pour le 15 novembre 2024. ER.

Ellen Replay le 16 mai 2024
Lara et la matière

Amazon vient d’annoncer qu’une série en live action adaptée de Tomb Raider était en projet pour Prime Video, en plus de la série d’animation dont la bande-annonce avait été révélée par Netflix il y a quelques mois. Je ne sais pas trop quoi faire de cette information, dans un monde où on peut aussi bien avoir des séries réussies comme Arcane et The Last of Us, que des projets plus mitigés comme Fallout (« Une adaptation qui oublie ses racines mais réussit à accoucher d'une seconde moitié potable », a commenté notre expert Izual entre deux conférences sur la diplomatie nucléaire et les structures relationnelles des habitants d’Arroyo). La bonne nouvelle, c’est qu’on sait que la talentueuse Phoebe Waller-Bridges (Fleabag, Killing Eve) est associée au projet en tant que scénariste, et ça me suffit déjà pour lui donner sa chance. ER.

Ellen Replay le 15 mai 2024
Boire le calice jusqu’à la Liche

Dead by Daylight, le jeu d’horreur asymétrique avec lequel je saoule mes collègues à raison d’une fois par jour, poursuit sa quête effrénée de licences : après Alien et Chucky, les prochain chapitres majeurs du jeu seront sur le thème de Donjons et Dragons et Castlevania (ce qui paraît très aléatoire dit comme ça, mais on parle quand même d’un jeu où on peut incarner un Nicolas Cage qui répare des générateurs sous le regard menaçant de Ghostface, ça fait quand même un petit moment que leur ligne éditoriale est ouverte à toutes les excentricités). Le jeu se verra aussi bientôt agrémenté d’un mode 2V8 : deux tueurs contre huit survivants sur une carte beaucoup plus grande, ce qui promet un merveilleux chaos. ER.

ackboo le 10 mai 2024
Non mais cette fois-ci, ça se passera bien

De nombreuses pratiques calamiteuses se sont généralisées dans le jeu vidéo depuis 20 ans – les éditions collector à 90 €, Denuvo, les Season Pass, les DLC à 20 €, les microtransactions et j'en passe. Une seule peine encore à s'imposer : la publicité in-game. Oh bien sûr, il y a eu des tentatives, mais elles sont finalement restées isolées. « Attendez, on s'en occupe ! », annonce fièrement Electronic Arts lors d'une conférence avec ses investisseurs. Comme le rapporte Tom's Hardware, le boss de l'éditeur américain est dans les starting-blocks : « La publicité est un vecteur de croissance important pour nous. [...] Nous avons des équipes qui travaillent à la façon dont nous allons mettre ça en place de manière réfléchie. » Spoiler : ça ne sera pas réfléchi du tout, et il y aura des émeutes lorsque les gens se taperont des pubs McDonald's et Starbucks dans le jeu qu'ils ont payé 70 €. A.

ackboo le 9 mai 2024
Community manager : un métier à haut risque

L'affaire Helldivers 2 se calme depuis que Sony a fait marche arrière sous la pression des joueurs. Mais l'éditeur japonais s'est discrètement vengé. Le community manager du jeu, un certain Spitz, vient ainsi d'être licencié. Il faut dire qu'il a fait fort : lorsque la fronde des joueurs a commencé, il les a encouragés, sur les canaux officiels, à demander un remboursement et à poster des critiques négatives sur Steam. Il semble avoir été entendu, puisque la note du jeu s'est écroulée en quelques heures le week-end dernier pour devenir « extrêmement négative » (elle est depuis revenue à « moyenne »). Déclaration de Spitz sur le Discord officiel du jeu, rapportée par That Dark Place : « Mon job était de représenter la communauté, et c'est ce que j'ai fait. » Alors non, ça n'est pas le boulot d'un community manager, mais chapeau pour le courage et l'audace. A.

ackboo le 8 mai 2024
Alan, réveille-toi

Il n’est pas exagéré de dire qu’Alan Wake 2 a cartonné. Le jeu de Remedy fut un succès critique en 2023, puis s’est écoulé à 1,3 million d’exemplaires. Pourtant, dans son dernier rapport financier, le développeur finlandais révèle qu’Alan Wake 2 n’est toujours pas rentable. Il faut dire que Remedy n’a pas fait les meilleurs choix. Sur PC, le jeu n’est disponible que sur l’Epic Games Store, ce qui reste une excellente technique pour perdre des ventes. Sur Xbox et PlayStation, il n'a été proposé qu'en version dématérialisée, alors que les boîtes de jeu « à l’ancienne » représentent encore 50 % des achats sur consoles. Cela n’est pas (encore) dramatique pour le studio – le jeu va continuer à se vendre et sortira probablement un jour sur Steam –, mais cela montre que dans l’industrie folle du jeu triple-A, même un « million-seller » ne pèse plus grand-chose. A.

ackboo le 8 mai 2024
La fête continue

Le Festival International du Licenciement Massif 2023-2024 n’est pas terminé, avec des exposants toujours plus nombreux. Microsoft vient même d’ouvrir un stand pour nous présenter sa dernière création : la mise à mort de quatre studios, d’un coup, d’un seul. Arkane Austin (Prey, Redfall), Tango Gameworks (Hi-Fi Rush, The Evil Within, Ghostwire : Tokyo), Roundhouse Studios (anciennement Human Head Studios) et Alpha Dog Games (développeur de jeux pour smartphones), tous affiliés à Bethesda, disparaissent. Une partie des employés sera licenciée, une autre transférée ailleurs chez l’éditeur. Pour information, les profits nets de Microsoft en 2023 ont été de 72 milliards de dollars. A.

ackboo le 6 mai 2024
Seigneur en son domaine

Tim Bender, le patron de Hooded Horse et éditeur de Manor Lords, s'est exprimé chez PC Gamer concernant le futur de cet excellent city-builder médiéval, qui s'est déjà très bien vendu. « La meilleure chose à faire pour Manor Lords, c'est de grandir doucement en respectant la vision originale de son créateur. On sait que les gens vont demander des mises à jour rapides, en pensant qu'il suffit d'embaucher 50 personnes avec l'argent de la version anticipée, mais cela ne fonctionnerait pas. » Le développeur polonais du jeu, Greg Styczeń, va donc se concentrer dans les prochains mois sur la correction de bugs et les finitions, avant d'analyser prudemment les retours des joueurs pour déterminer les nouveautés à implémenter d'ici à la version 1.0. A.

ackboo le 6 mai 2024
Aux portes de l'enfer

Ce fut un week-end compliqué pour Sony. Vendredi 3 mai, l'éditeur nippon annonçait par surprise qu'une prochaine mise à jour de Helldivers 2 obligerait les joueurs PC à se connecter avec un compte PlayStation Network. Résultat : la note du jeu sur sa page Steam s'est effondrée, avec plus de 250 000 critiques négatives postées en quelques heures. Le samedi suivant, Sony persistait dans sa folie en stoppant carrément les ventes du jeu dans les très nombreux pays n'ayant pas accès au PSN. Après une nuit d'émeutes sur Twitter, des bagnoles incendiées sur Discord et une grève de la faim chez Reddit, l'éditeur a finalement renoncé à son projet. « Nous sommes encore en train d'apprendre ce qui convient le mieux aux joueurs PC, et vos réactions nous ont été très précieuses », balbutie l'éditeur en tremblant comme une feuille. Comme quoi, la violence peut être une solution. A.

Perco le 3 mai 2024
Haptique 2000

La vidéaste GingasVR aime la réalité virtuelle, et pas « avec modération ». Depuis des années, elle améliore un setup VR complet, à grands coups de matériel hors de prix, de vestes haptiques, de capteurs de mouvement ou de voix, de ventilateurs connectés pour reproduire différentes températures, de NPC répondant via OpenAI et de tonnes de mods. Avec tout ça, nous apprend PC Gamer, elle joue beaucoup à SkyrimVR et, visiblement, il lui manquait quelque chose pour que tout ça soit réaliste : la douleur. C’est désormais corrigé, via des chocs électriques produits par des électrodes collées sur sa peau, lorsque son Dovahkiin prend des dégâts. À sa décharge (ha ha), tout cela est fait avec beaucoup d’humour et sans jamais se prendre au sérieux. Mais dépenser autant pour souffrir sur un jeu Bethesda, quel dommage. Regardez, je vous torture pour zéro euro : « Starfield », Todd Howard sur sa future retraite : « Je ne veux jamais m’arrêter ». Oui, pardon, la dernière était violente. P.

Perco le 3 mai 2024
En âge de Volta

EDF recrute d’urgence. Voilà une offre que la jeunesse française doit saisir, à la fois pour endiguer le chômage en se sortant les doigts de la prise et pour permettre à notre glorieux réseau national de retrouver un peu de jus. La dernière rénovation de nos infrastructures, en mai 1896, n’ayant pas suff… ah, pardon, on m’indique que c’est d’Earth Defense Force 6 dont il s’agit. Une bande-annonce, au goût de Starship Troopers très prononcé et jouée par des acteurs qui ne détonneraient pas dans une publicité Carglass, nous apprend que le jeu sort sur PC et PS5 le 25 juillet prochain. Du coup, la jeunesse française peut plutôt s’en foutre royalement et continuer de jouer à Helldivers II en mangeant des chips toute la journée. P.

Perco le 2 mai 2024
Bye-Baïkonour

Take-Two Interactive aurait viré tous les membres du studio Intercept Games, selon Bloomberg. L’info semble confirmer la publication d’un WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification), indiquant que 70 personnes à Seattle devaient faire leurs cartons. Pris d’une rage humaniste rare, ackboo s’est emporté : « Quoi ? Ah non, pas les développeurs de Kerbal Space Program 2 ! Le capitalisme n’aura pas gain de cause, je monte les barricades et je prépare les merguez. » Quelques heures plus tard, apprenant que le label Private Division promettait que KSP2 n’était pas en danger, il a remis son costume et tempéré : « Oui, la rationalisation dans le cadre d’un grand plan de réduction de 5 % des effectifs, cela fait sens, je comprends. C’est dur, mais soyons économiquement réalistes. » Au passage, Take-Two ferme aussi le studio Roll7 (OlliOlli World, Rollerdrome). Commentaire de notre bureaulogue en chef : « Ah ben oui, mais ils mettent pas de fusées dans leurs jeux. Ils cherchent aussi. » P.

Perco le 2 mai 2024
Le seigneur des baguenaudes

À quoi ça tient le destin. Imaginez si Gandalf s’était planté de route et n’avait pas retrouvé le chemin de la Comté. Alors, certes, la Terre du Milieu (l’autre nom de l’Allier) aurait été soumise au joug de Sauron (l’autre nom de Vincent Bolloré), mais, dans l’intervalle, les Hobbits auraient pu continuer à se la couler douce dans les pâturages. Avec un peu d’imagination, c’est un peu ce que proposera en fin d’année Tales of the Shire, de Weta Workshop, qui s’est dévoilé un peu dans une bande-annonce. Jardiner, pêcher, décorer sa bicoque, se faire des amis, casser la gueule du colporteur de journaux pour ne pas lire les mauvaises nouvelles hors du village, bref vivre en autarcie et dans le déni. Comme ça, le jour où un Balrog déboulera pour piétiner les plantations, tout le monde pourra dire « oh, si on avait su ». P.